Les promesses de la cohérence Cœur-Cerveau

« Rétablir le dialogue cœur/cerveau va ouvrir un nouveau champs d’évolution ! » affirme Gregg Braden,

pour reprendre le fil d’une théorie de l’évolution, participative cette fois. La bonne question à se poser est la suivante : Que se passerait-il dans notre corps si on harmonisait cœur et cerveau ? Sa réponse : « l’activation de nouvelles connexions neuronales ! » Plus greggprécisément, environ 1300 réactions biochimiques, ont pu établir des études réalisées par les chercheurs de l’institut Heartmath, et plus intéressant encore, elles incluent l’activation d’une puissante réponse immunitaire, et également l’enzyme de la longévité. « Nous sommes tous sur le point de rajeunir », commente en riant le conférencier.

En d’autres termes, l’harmonisation cœur/cerveau serait une clé d’activation de notre système neuronal global, soit une porte d’entrée vers l’autorégulation de notre organisme. Par ailleurs : « la cohérence cœur/cerveau serait aussi un accès direct à notre intuition, permettant de poser des questions qui ne trouvent réponse nulle part ailleurs. » Une hotline, en quelque sorte pour accéder à nos vérités les plus profondes ! Comme l’ont déjà transmis les traditions. L’enthousiasme du conférencier est communicative : « Nous sommes l’unique forme de vie, capable de le faire sur demande ! Imaginez pouvoir activer cette connexion pour l’appliquer sur votre système immunitaire, guider votre vie ou l’apprentissage… »

Pour résumer : Si nous arrivons à faire cela, nous puiserions dans un potentiel extraordinaire dont personne ne nous a parlé jusqu’ici !

Si vous vous intéressez à la possibilité de prendre votre évolution en main, il est possible que d’autres théories vous semblent proches, toutefois, la cohérence cœur/cerveau présente une alternative réellement innovante, et à la fois ancestrale, tout comme la présence singulière de Gregg Braden.

Ainsi le plus important selon lui, résiderait dans cette extraordinaire hypothèse : « en procédant ainsi, nous envoyons un puissant message provenant du cœur à l’ensemble de notre corps : à savoir, une vibration d’amour, d’empathie, de bienveillance, dont il est le seul dépositaire… » Et, l’amour ne serait-il pas la fameuse clé d’évolution, que nous recherchons tous ?

OS

En pratique : les 3 étapes de la méthode Quick Cohérence, pour créer la cohérence cœur/cerveau, certifiée par l’institut HeartMath. 

Étape 1 : Focalisez votre attention sur le cœur.
Action : posez votre main sur votre cœur et portez votre attention à cet endroit. Un signal est envoyé à votre cœur. Vous vous détachez du monde extérieur pour plonger dans votre monde intérieur.

Étape 2 : Ralentissez votre respiration.
Action : Prenez environ 5 à 10 secondes pour inspirer, expirez en gardant le même rythme. La respiration profonde et lente permet la détente du système nerveux.

Étape 3 : Évoquez un sentiment agréable. 
Action : essayez de ressentir un profond sentiment de bienveillance, de gratitude de compassion, pour quelque chose ou quelqu’un. Un sentiment aussi profond et sincère que possible. La qualité de votre ressenti optimise la cohérence entre votre cœur et votre cerveau.

À cette étape la connexion reliant le cœur et le cerveau est établie, ils communiquent par le réseau neuronal qui les relie. Vous accédez à un état de conscience approfondie, vous pouvez accéder à l’intuition profonde de votre cœur, poser une question, et écouter la réponse.

 Au centre des traditions ancestrales

« La seule théorie d’une évolution aléatoire chère à Darwin issue d’une approche scientifique, nous fait nous sentir vide, insignifiant et surtout impuissant », commente Gregg Braden. Sa vision fondée sur l’intentionnalité sous-jacente à notre existence, nous placerait dans un contexte plus large où nous serions destinés à devenir les maîtres de notre biologie, comme le proposent déjà les traditions spirituelles ancestrales. Un nouveau paradigme qui ouvre un champ de questionnements : « Si nous voulons accueillir le changement dans le monde, le pré requis est de changer de vision sur qui nous sommes ! Si nous sommes prédisposés à vivre un potentiel extraordinaire, la question est comment éveiller ce potentiel ? »

Long medi

Sa proposition : « réveillons l’infini pouvoir du cœur, soit plutôt que demander l’aide divine, devenons l’intervention ! » Un retour aux traditions ancestrales montre que le cœur, plutôt que le cerveau, était déjà le centre d’une profonde sagesse, mais aussi des émotions, de la mémoire et qu’il servait de portail vers d’autres dimensions.

Par exemple, le cœur est cité 830 fois au fil des pages de la Bible. Dans la sagesse indigène du peuple Omaha d’Amérique du Nord, la tradition propose : « demandez avec le cœur et il vous sera répondu avec le cœur. » Le sutra du Lotus de la tradition bouddhique mahayana enseigne le grand trésor caché du cœur, « un trésor décrit dans les écritures comme étant aussi vaste que l’univers lui-même, et qui dissipe tout sentiment d’impuissance» cite le conférencier.

Une vision que partage le philosophe visionnaire suisse Rudolf Steiner (1861-1925), fondateur de l’anthroposophie, dont la pédagogie repose sur le triptyque Cœur/Esprit/Corps. Ainsi, pendant des milliers d’années, nos ancêtres ont considéré le cœur comme le véritable organe maître du corps, et les traditions ont transmises l’infinie puissance du cœur.

mede2

Un nouveau cerveau

Du côté de la science, le cœur fait son come back ! Si on demande quel est l’organe qui contrôle les fonctions vitales du corps, la première réponse qui jaillit spontanément est le cerveau.

« En Occident, la croyance que le cerveau est le chef d’orchestre qui dirige la symphonie des fonctions qui nous maintiennent en vie est universellement reconnue et acceptée », confirme Gregg Braden. Or, en 1991*, une équipe de scientifiques dirigée par le Dr J. Andrew Armour, de l’université de Montréal, a étudié le lien intime entre le cœur et le cerveau et révèle qu’environ 40 000 neurones, ou neurites sensoriels, forment un réseau de communication.

En d’autres termes, comme le déclarent dans leur rapport les scientifiques qui ont fait cette découverte, le cerveau du cœur est un réseau complexe de nerfs de neurotransmetteurs, de protéines, dont les cellules sont semblables à celles que l’on trouve dans le cerveau. Il aurait un rôle spécifique : « détecter les modifications hormonales et autres substances chimiques dans le corps, puis communiquer ces modifications au cerveau pour que celui-ci puise répondre à nos besoins », ajoute le conférencier.

Ainsi, il est apparu clairement qu’une communication bidirectionnelle se produit entre le cœur et le cerveau, chacun influençant la fonction de l’autre. Une découverte qui bouleverse les fondements de ce que nous avons cru être son rôle, et qui transforme la façon dont nous nous percevons nous-mêmes, en donnant un sens nouveau aux possibilités du corps. La question se pose : « Et si cette perspective n’était qu’une partie d’une vision plus large, et que la véritable histoire, notre histoire, se situait aussi dans le cœur ! »

Peut-être que la solution à la mutation du monde, est d’envisager notre propre cœur autrement ? L’auteur Gregg Braden présente une vision révolutionnaire et pourtant ancestrale de l’utilisation de notre organe majeur. Et s’il ne battait pas que mécaniquement ? La révolution du cœur est en marche…

Nous sommes face à une mutation sans précédent… « Si nous avons la sagesse de reconnaître les différents cycles de l’évolution, alors nous aurons la capacité d’y répondre », affirme Gregg Braden. Pour ce pionnier de la physique quantique, insatiable questeur des traditions ancestrales, il semblerait que s’ouvre à nous l’opportunité de passer d’une « évolution subie» à une « transformation choisie ».

cohérenceEn s’appuyant sur les récentes découvertes scientifiques et les secrets encodés dans les traditions ancestrales, le conférencier nous emmène dans un voyage extraordinaire à la rencontre d’un potentiel méconnu : L’infini pouvoir du cœur, clé de sagesse pour la mutation. Pour Gregg Braden, nous devons nous rendre à l’évidence : « le cœur est bien plus qu’une simple pompe physique ! »

Dans la langue Cherokee, qui fait partie de son patrimoine génétique, il existe un terme pour nommer cette intuition du cœur : « chante ishta », ou encore « l’œil unique du cœur».

Extrait d’un Article paru sur https://www.inrees.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer les sources et le site :  https://medecinehistorique.wordpress.com/

 

Les répercussions des pensées sur le corps

 

« Dans un temps plus proche que vous ne le supposez, il y aura des écoles de formation pour apprendre aux élèves, entre autres, combien il est important de bien penser, car une mauvaise pensée ou une pensée qui n’est pas harmonieuse a un impact important sur votre vie et sur votre corps.

Il ne s’agit pas d’écoles de pensée telles qu’il en existe en ce moment sur votre planète, mais d’écoles totalement reliées à la spiritualité, à un niveau spirituel supérieur de celui qui est le votre actuellement. Cela n’aura rien à voir avec les religions ! Il s’agira de la connaissance de ce que sont les êtres, grâce à la pratique d’une élévation vibratoire, à la concentration et à la façon dont ils formuleront leurs pensées.

guerisseur d ela penséeLa médecine telle que vous la concevez actuellement n’existera plus parce que les êtres auront compris que toute nuisance dans leur corps physique commence dans leurs corps subtils et dans leur psychisme, qu’ensuite il y a somatisation dans leur corps de matière. C’est à la fois bien plus compliqué et bien plus facile à comprendre ; il s’agit d’un déséquilibre vibratoire qui provoque des nuisances entre le corps physique et les corps subtils.

Certaines fréquences vibratoires sont en dualité. Donc, à partir du moment où vous comprenez l’impact de votre pensée sur vos corps subtils qui, eux-mêmes ont un impact sur votre corps physique, vous n’aurez plus besoin de médecin, vous saurez vous harmoniser vous-même. Il ne sera plus question de soins, il ne sera plus question de « maladie » – mot que nous n’aimons pas prononcer – car vous aurez évolué, car vous aurez compris qui vous êtes, ce que vous êtes et ce que vous êtes capable de faire.

Vous portez constamment votre attention sur votre corps physique parce que c’est lui que vous voyez, que vous touchez, qui répond parfois, par la douleur et par la dysharmonie, à vos incohérences et à vos pensées inférieures. Vous êtes essentiellement vibration, et votre corps physique est la finalité de tous vos corps énergétiques ; il sert essentiellement à vivre des expériences matérielles dans une vibration relativement basse, ou même basse par rapport à la fréquence vibratoire de vos corps énergétiques.

Votre corps physique a sa propre fréquence vibratoire.

Vos douze corps énergétiques ont leur propre fréquence vibratoire. Imaginez que de tous ces corps émane un son, un son harmonieux comme dans un orchestre, un son qui vous permet d’être en parfaite santé, qui vous permet d’avoir une vie plus longue, et qui vous permettra d’avoir, dans le futur, une vie cent fois, mille fois plus longue que votre toute petite vie terrestre. Votre propre orchestre génère parfois des sons dissonants, car des fausses notes perturbent l’ensemble. C’est comme si, dans un orchestre, un musicien ne respectait pas sa partition, qu’il joue une musique en dysharmonie totale avec l’orchestre. À ce moment-là, tout l’orchestre est perturbé par ces fausses notes. Il peut s’arrêter parce qu’il ne supporte pas ce que le son disharmonieux a provoqué sur ses douze corps subtils et sur sa matière.

guérir francesca 1

Vous comprendrez la façon dont vous fonctionnez quand vous aurez toujours en mémoire que vos pensées affectent vos corps énergétiques.

Essayez de comprendre que vos douze corps subtils font partie de votre corps physique, tout comme vous faites partie de ces douze corps. En fait, vous êtes immense !

Donc, lorsque vous êtes en dysharmonie avec vous-même, surtout au niveau de vos pensées et de votre psychisme, ce sont surtout les premiers corps subtils, ceux qui sont le plus près de votre corps physique, qui sont les plus affectés. Il y a répercussion sur les autres corps. Pour retrouver l’harmonie, soit l’orchestre élimine le mauvais concertiste, soit il lui demande de jouer les notes justes afin que l’orchestre puisse jouer en parfaite harmonie.

Que se passe-t-il dans ce cas-là ?

Les êtres dont le corps est en dysharmonie commencent par aller voir un médecin, ce dernier prescrit un traitement – valable ou non, nous ne sommes pas là pour statuer sur votre médecine – qui n’aura pas toujours le résultat attendu.

Alors, les premiers corps subtils qui, eux, ressentent profondément la dysharmonie vibratoire du corps de matière, vont essayer de la rectifier par eux-mêmes. Ils n’y arriveront cependant que si la pensée de l’être accompagne cette rectification. Si la chakra (2)pensée continue à nourrir le corps de matière d’une fréquence inférieure, les corps subtils n’arriveront pas à et, à ce moment-là, quelque chose de beaucoup plus grave atteindra le corps de matière, le corps physique. Cela générera parfois des dysharmonies (nous n’utilisons pas le mot « maladies ») qui peuvent aller jusqu’à la destruction du corps.

Cet enseignement sera donné dans le futur ; ce sera un enseignement qui apprendra aux êtres à bien penser, à bien se rendre compte du pouvoir de guérison qu’ils ont sur eux-mêmes. Ils n’auront pas à aller voir un thérapeute ou un médecin, ils seront leur propre médecin. Pour cela, il faut les êtres aient acquis une certaine connaissance, la connaissance essentielle est que tout est vibration, que vous êtes essentiellement énergie et vibrations. Energie, vibration, Energie, vibration…. Nous vous le répéterons dix fois, vingt fois, mille fois afin que vous puissiez le comprendre.

Si vous aviez la capacité de voir la fréquence vibratoire de votre corps, de voir ce qu’est réellement votre corps, (vous ne possédez pas les outils nécessaires), vous pourriez finalement vous rendre compte que votre corps de matière n’a aucune réalité, aucune densité ! Que font les êtres qui ont le don de bilocation ? Ils ont compris le processus : ils élèvent leur corps de matière à une certaine fréquence vibratoire, et ensuite ils peuvent être invisibles ; ils peuvent également se reconstruire par la pensée. Ils ont tous pouvoirs sur leur corps de matière et sa fréquence vibratoire  car ils ont connaissance de ce qu’ils sont réellement.

Tant que baserez votre conscience sur ce que vous êtes, sur votre corps de matière, sur tous les problèmes de ce corps de matière, tant que vous n’aurez pas compris que vous êtes un tout, que vous êtes une vibration, une énergie, que votre corps de matière possède sa propre fréquence vibratoire, sa propre énergie, et que vous pouvez avoir un impact énorme sur vous, vous serez toujours un peu en dualité avec vous-même et un peu en dysharmonie.

Dans l’enseignement que nous continuerons à vous donner, nous essaierons, petit à petit, de vous apprendre à mieux gérer ce que vous êtes. Aujourd’hui, nous ébauchons simplement ce sujet parce qu’il est nouveau.

Nous désirons vous faire comprendre ce que vous êtes, ce que vous allez devenir, et les immenses possibilités qui sont données à l’humain. Encore une fois, l’humain vit dans cette dimension, aveugle à lui-même et à ceux qui l’entourent…

L’humain vit avec des concepts qui sont faussés dès sa naissance, en raison de l’éducation qu’il a reçue et qu’ont reçue ses parents. Les bases de départ sont faussées, elles ne sont pas ce qu’elles devraient être. Alors, pendant toute sa vie, il vit sur des ces bases fausses, il ne sait pas ce qu’il est réellement et il n’a pas connaissance de ses capacités. Une de ces fausses bases est de dire à un enfant, comme on vous l’a dit, qu’il deviendra un vieillard et qu’il mourra. À partir de ce moment-là il y a acceptation du vieillissement, parce qu’on vous a dit :  » c’est obligatoire ! Le corps s’use, le corps vieillit ! Il y a l’enfance, l’adolescence, la maturité et la vieillesse ».

Ce n’est pas ainsi que cela devrait se passer ! Il y a naissance de l’être, son enfance (qui devrait être beaucoup plus courte), puis son épanouissement qui pourrait durer des centaines, voire des milliers d’années.

C’est donc toute une éducation qui est à refaire ! À partir du moment où vous aurez intégré ce concept nouveau, il n’y aura plus de personnes âgées, il n’y aura plus de personnes en dysharmonie, il y aura l’harmonie dans les corps, il y aura la jeunesse éternelle !

Vous allez dire : « c’est un beau rêve, c’est de l’illusion, ce que vous décrivez est bien beau mais ce ne sera pas pour nous ».

Nous vous affirmons que vous pouvez régénérer vos corps et vos cellules ; vous pouvez refuser les dysharmonies ; vous pouvez aimer ce que vous êtes ; vous pouvez avoir une confiance totale en vous-même et en vos capacités, sans avoir besoin de recourir à un thérapeute Vous êtes comme un oiseau qui doit s’envoler de son nid et qui devra ensuite voler de ses propres ailes.

arleth5Petit à petit, avec les nouvelles fréquences vibratoires et avec le réveil des consciences, beaucoup de choses se placeront en vous. Vous ressentirez de plus vos corps énergétiques, vos corps subtils. Au début, chacun les ressentira à sa manière. Ils vous feront signe, ils vous diront : « j’existe, je fais partie de l’orchestre, et toi, qui est la base de la matière dense, évite de faire des fausses notes parce que la vibration qui en émane perturbe l’orchestre ».

Il n’est pas facile pour vous, êtres humains , d’adopter de nouveaux concepts, parce que depuis des centaines, voire des milliers d’années, il y a formatage par rapport à ce qu’est l’humain, par rapport à ce qu’il vient faire sur Terre, par rapport à son voyage d’études. En définitive, tout peut être différent, même sur ce monde !

Vous êtes sur un monde de dualité profonde. Cette dualité existe déjà en vous ; ce qui va peut être vous étonner, c’est qu’elle commence justement avec la fréquence vibratoire de votre corps et les fréquences supérieures vibratoires de vos corps subtils, de vos corps énergétiques. Il y a dualité entre les fréquences vibratoires, l’harmonie n’est pas encore parfaite, ce qui occasionne des difficultés dans votre existence.

Si vous aviez confiance en votre capacité de pouvoir régénérer vos cellules en permanence, que vous pouvez donner à votre corps de matière un souffle nouveau, une vibration nouvelle, tout serait bien différent pour vous ! Vous n’auriez plus besoin de thérapies et vous seriez de nouveau des êtres en parfaite harmonie, en parfaite santé, des êtres totalement capables d’aimer et d’offrir cet Amour à eux-mêmes et à la Vie.

Nous vous reparlerons de ce sujet sous un angle différent, mais nous voudrions ajouter ceci :

Lorsque vous êtes dans des difficultés, qu’il s’agisse de souffrance psychologique, affective ou physique, essayez de parler à votre corps, à cette matière que vous touchez mais qui, finalement, n’a pas la consistance que vous croyez ! Essayez de dire à votre corps que vous allez l’aider afin qu’il ne fasse pas de fausse note et que tout aille parfaitement bien pour lui, pour votre mental, votre psychisme ou vos pensées. Petit à petit vous y arriverez !

Commencez à lui parler ! Commencez même à demander à vos cellules de rectifier ce qui n’est pas parfait dans telle ou telle partie de votre corps. À ce moment-là, faites appel à vos douze corps et surtout à celui qui est le plus élevé. Demandez de l’aide à votre douzième corps énergétique – qui peut d’ailleurs correspondre d’ailleurs à l’âme-mère. Au travers des onze autres corps, l’âme-mère enverra au petit corps de matière qui est le vôtre la force, l’Amour, la confiance, la santé parfaite bien évidemment, et tout ce que vous souhaitez.

Alors émanera de ce magnifique Corps de Lumière – qui fait partie du douzième corps, le plus puissant dans l’Amour –, une énergie toute douce et toute fine qui traversera les onze autres corps subtils et atteindra votre corps de matière. Cette énergie s’appelle essentiellement « Amour ».

Ce que nous venons de dire peut vous paraître un peu étrange mais, plus vous évoluerez, plus vous comprendrez.

Le « revers de la médaille » est que vous serez plus vulnérable dans la vie de la matière lorsque vous serez totalement en harmonie avec vos corps subtils, vos corps énergétiques. Vous pourrez pallier à cela en prenant plus de hauteur par rapport à la vie. Alors vous serez hors d’atteinte de toute souffrance venant de l’extérieur.

Petit à petit, vous ressentirez ce que nous vous disons. Aujourd’hui, nous faisons juste une petite ouverture sur « autre chose », une autre façon de penser, d’Aimer, d’agir, et tout simplement d’être.»

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  https://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

 

 

Dépendance, addiction, emprise

guerisseur d ela penséeDemander les services d’une personne qui « magnétise » est une démarche assez courante… On y reçoit un soulagement, souvent une écoute.

Certaines personnes finissent par y aller comme on va chez le médecin. N’oublions pas que la demande d’aide auprès d’un magnétiseur intervient dans une période d’épreuve et de vulnérabilité : problème de santé, de travail, d’argent, de relation conjugale, familiale…

Une relation de confiance s’établit. On partage des choses qu’on ne dirait pas forcément à d’autres. Pour peu que le magnétiseur ait de l’empathie, voire des capacités occultes de divination, un lien s’établit où l’affectivité pourra « résonner » de façon particulière. Mais il faudrait « raisonner » un peu plus, car le risque de dépendance est considérable.

Elle peut prendre des proportions inattendues, et devenir franchement malsaine et enfermante, provoquant une emprise, voire une addiction destructrice.

En voici quelques exemples. ◦ André a consulté pendant dix ans, tous les mois, quelquefois tous les deux mois, une « énergéticienne » qui lui a fait des massages d’huiles essentielles, qui lui a promis qu’il trouverait un autre travail sans que cela se réalise vraiment, qui l’a magnétisé… Son épouse y allait aussi. Les parents de son épouse y vont maintenant. Son couple a explosé. Quelle somme d’argent dilapidée, et quelle dépendance ! *

Tous les prénoms ont été changés, ici et dans l’ensemble de l’e-book. ◦ Yvette dit : « On a quelque chose sur nous… Tout va mal… On se pose beaucoup de questions… » D’origine rurale, elle travaille en ferme, et affirme aller voir un magnétiseur tous les 15 jours, ses enfants aussi… Au fil de la conversation elle dira aussi avoir vu des voyants : « des gens qui m’ont dit qui c’était… »

Guérisseu 2

Au vu de ses nombreux contacts avec des personnes ayant des pouvoirs occultes, elle fait elle-même son propre malheur. . ◦ Amélie est « suivie » chaque semaine par un magnétiseur depuis sept ans. Elle y va tous les mercredis pendant 3/4 h. Depuis un mois le magnétiseur s’est aperçu que son feu de cheminée « baissait » énormément (les flammes s’éteignaient à 90 %) lorsqu’elle était là; il lui a dit que c’était mauvais…! Elle souhaite donc savoir si on peut faire quelque chose pour elle…

Comment faire entendre à cette personne qu’elle est devenue totalement dépendante, ayant même aboli son esprit critique, et qu’il faut arrêter ? Elle dit qu’avant de le connaître, elle était très mal : dépression, boisson, etc. Elle a donc du mal à concevoir la nocivité du magnétisme…

Des photos, pour quoi faire ?

Les personnes préparent les photos à l’avance, pour pouvoir les donner… Et certains se mordent les doigts de les avoir laissées, une fois qu’elles ont compris ce qui pouvait se passer… Savez-vous ce que cela signifie?

Il est intéressant de lire ce qu’écrit un magnétiseur : « La visualisation (sur photo) agit comme un fil avec une flèche qui atteint sa cible (les deux sont reliés). Aucun magnétiseur à distance ne peut projeter son magnétisme (énergie) tant que la personne n’est pas visualisée. C’est bien évidemment là qu’intervient le pouvoir de concentration, et la puissance du magnétisme par un transfert d’énergie. Le magnétisme à distance sur support photo donne de très bons résultats.

Je pratique le magnétisme à distance pour les personnes en dehors de ma zone géographique d’intervention, les personnes hospitalisées … Ces séances ne se conçoivent qu’en complément d’une prise en charge médicale Les bénéfices sont identiques à une séance en présence à condition de faire confiance, de laisser faire les choses … »

guérir1

Un discernement difficile pour le chrétien

Le fait que Jésus donnait des signes de guérison, quelquefois en imposant les mains, le développement contemporain de la prière pour la guérison des malades dans les courants charismatiques, tout cela peut prêter à confusion entre la guérison divine et le magnétisme occulte.

Aux personnes qui souhaiteraient approfondir la question des signes de guérison donnés par Jésus, je propose de travailler un numéro de la Petite École Biblique, un autre site internet que j’anime, intitulé : Jésus face aux demandes de guérison http://petiteecolebiblique.fr/31-jesus-face-aux-demandes-de-guerison/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer les sources et le site :  https://medecinehistorique.wordpress.com/

 

La libération à chaque jour de notre vie pour faire place à la guérison

 

Nous avons besoin de faire un grand nettoyage dans notre vie en découvrant les zones de notre passé qui ont été troublées et de les comprendre, les pardonner, les libérer, … et si nous faisons ce travail intérieur, il vient un temps où il ne surgit presque jamais d’images troublantes de notre passé. Nous avons tellement bien transformé tout ce qui a été vécu difficilement autrefois, que nous sommes dans un état de bien-être de plus en plus grand, et ce qu’il nous reste en priorité à travailler, ce sont les nouvelles situations du quotidien qui se présentent.

animalAlors c’est à chaque jour que nous sommes invités à faire un travail intérieur sur les émotions troubles qui se sont présentées, mais ces émotions seront souvent bien moins chargées que celles que nous avions rencontrées x semaines, mois ou années plus tôt, alors que nous avions en nous de grandes charges d’énergie négatives d’accumulées, de cachées en nous, parce que nous avions tout étouffé, tout refoulé, au lieu d’apprendre à libérer et transformer ces émotions.

Idéalement, nous sommes invités à ne pas nous coucher le soir, sans avoir pris le temps de nous apaiser et d’avoir libéré les charges émotionnelles difficiles vécues pendant notre journée. C’est un peu comme une personne qui fait du ménage dans sa maison. S’il y a une activité dans la journée qui fait du désordre dans la maison et qu’on se couche sans avoir nettoyé, le lendemain, il nous faudra s’y mettre… Mais si le lendemain, nous décidons aussi de ne rien nettoyer et qu’il se produit une autre activité qui salit une partie de la maison, la charge de ménage à faire augmente pour la journée ou le lendemain ou le surlendemain.

Il y a des gens qui repoussent toujours la journée du ménage, du nettoyage, de leur monde intérieur. Ainsi, ils ont accumulé, un jour après l’autre, des charges négatives d’émotions troublées, ils ont mis un couvercle sur cela, ils ont essayé de fuir ou d’oublier tout cela en se distrayant par toutes sortes d’activités agréables ou parfois désagréables même. Car certains désagréments occupent tellement bien notre attention, qu’ils nous font oublier encore mieux certains autres désagréments encore plus grands de note monde intérieur auxquels nous ne voulons pas penser. Alors le positif comme le négatif peuvent nous servir à fuir…

Il y a des gens qui se rendent malades, qui se gardent malades car cela les distraient de d’autres problèmes émotionnels qu’ils ont qui sont bien plus désagréables pour eux à ressentir que cette maladie présente.

Chaque être humain est invité à choisir de nettoyer, de transformer, de libérer ses charges négatives intérieures en acceptant de prendre la responsabilité de sa vie, de son parcours d’éveil, de guérison, de métamorphose.

Certains êtres qui vivent dans des états ou des dimensions relativement sombres et qui voient arriver tout à coup des êtres très rayonnant, très lumineux, très heureux, se demandent comment cela peut être possible ? Il s’agit simplement d’un parcours graduel de transformation et de communion avec la Source qui nous a donné la vie, et qui peut constamment nous énergiser, nous régénérer, nous aider à nous relever et à modifier notre façon de nous comporter, de nous regarder et de nous investir dans le monde.

Aucune situation n’est impossible pour un être qui se relie à la Source Infinie.

Tous les problèmes, toutes les situations malsaines, toutes les maladies, tous les conflits, ont une cause, une origine, à partir d’un point où l’âme s’est détournée de la Source, à rejeté son Père Divin et sa Mère Divine, et à décider de faire les choses à sa façon sans tenir compte de toutes les Lois d’Harmonie qui sont en place dans l’Éternité.

En découvrant la cause, en se remettant en contact conscient avec la Source, en acceptant de modifier dans notre façon de vivre tout ce qui ne respecte pas l’Harmonie Universelle, l’Amour de soi, des autres et de la Source, nous pouvons rapidement recevoir de puissantes énergies de transformation, de régénération, qui vont complètement changer notre vie, notre vision, notre compréhension, et par conséquent, toute notre façon de nous exprimer et de créer dans ce monde, auprès des gens que nous Aimons.

guérir

Alors quand ça va mal, quand la souffrance est présente, quand le temps devient de plus en plus lourd et long, il suffit de vouloir apprendre, vouloir comprendre de nouvelles choses, vouloir s’ouvrir aux inspirations de la Source qu’Elle nous transmet directement ou qu’Elle transmet par des gens autour de nous, grandement reliés à la Source. Parfois, nous n’arrivons plus à décoder ce qui vient de l’intérieur, mais nous y arrivons par une information extérieure. À ce moment, des gens autour de nous deviennent nos guides ou nos messagers.

Nous découvrons sur notre chemin des outils qui nous aident à mieux vivre, à mieux comprendre notre nature humaine et Divine et à pouvoir créer plus librement, plus joyeusement. Il est bon de partager nos outils avec nos proches, avec nos frères et soeurs qui vivent tout près de nous ou un peu plus loin.

Grâce aux technologies modernes, il peut être facile de faire connaître ce qui nous a aidé, ce qui nous a éclairé, ce qui a été une forme de pilier dans notre vie pour nous détacher de ce qui nous faisait souffrir avant, et avancer sur une voie où il y a plus de Joie, plus de Compréhension, plus de Pardon et de Compassion.

Notre nature originelle d’Enfant de la Source fait de chacun de nous un Soleil. Quand notre âme se développe et grandit, le Soleil que nous sommes grandit également, et nous pouvons réchauffer, illuminer, aider à grandir… de plus en plus de gens autour de nous.

Il n’y a pas de limite à ce que nous pouvons apprendre, comprendre, intégrer comme nouvelles énergies de la Source afin de devenir des êtres dont le rayonnement se développe constamment. Certaines personnes pensent que tout a été fait, dit, créé, inventé. C’est complètement faux. Il reste une infinité de choses à faire, dire, créer, inventer pour transformer notre monde et tout l’Univers.

guérit

Il n’y a que les gens qui sont pessimistes, négatifs, découragés, parce qu’ils se sont détournés de la Source, pour penser que nous pouvons rester assis à rien faire et à simplement regarder les situations difficiles se dégrader.

Il suffit d’une personne ayant du leadership, ayant du coeur, ayant un dynamisme créateur… dans un village, une ville, un pays, pour enflammer tout à coup dans son Amour toute une partie de la population et faire en sorte que des idées nouvelles voient le jour, soient mises en place et transforment merveilleusement le contexte présent.

Ne sous-estimez pas qui vous êtes, qui est votre voisin, votre soeur, votre frère, votre père ou votre mère, votre enfant ou l’un de vos parents éloignés, votre collègue d’étude ou de travail… Car cette personne que vous connaissez très peu, un peu ou beaucoup, sera peut-être dans quelques temps un grand leader qui va apporter dans son milieu de vie des inspirations étonnantes qui vont transformer profondément la vie de milliers ou de millions de gens.

Chaque personne, peu importe son âge et son bagage, peut devenir un être formidable qui apporte dans ce monde une énergie nouvelle, un souffle rafraîchissant, une tendance différente, une façon d’avancer différente de tout ce que nous avions connu avant !

Cette personne, si elle est vraiment à l’écoute de ce qui l’habite, n’aura pas une once d’orgueil si elle devient un être qui en inspirera ou aidera des milliers ou des millions. Pourquoi ? Parce qu’elle sait très bien que tous les êtres ont cette même possibilité, et que c’est simplement en ayant la volonté de laisser passer les inspirations de la Source à travers nous, que tout à coup, des innovations surprenantes apparaissent…

Cette personne remettra alors tout le crédit à la Source et souhaitera simplement que de plus en plus de gens communiquent ou communient aussi avec cette même Source pour qu’une avalanche d’idées nouvelles merveilleuses viennent inonder notre monde !

Guérisseur 2

Un jour, nous serons tous baignés dans cette Puissante Énergie d’Amour, de Vérité, de Sagesse qui a créé ce monde et qui cherche à le rendre de plus en plus beau, dans la mesure où nous voulons devenir des êtres co-créateurs, collaborateurs, avec Elle.

Veux-tu co-créer le monde avec Elle ? Alors entre en union avec Elle XX minutes tous les jours, écoute-La, ressens sa Présence, son Intelligence, sa Force Créatrice, et laisse-toi simplement guider, à travers les choses joyeuses que tu te sens inspiré à faire…

Bienvenue sur la Terre de Lumière, celle qui est déjà là, celle qui existe dans le Ciel et que tous les inspirés contactent, ressentent, à travers l’Amour qui leur donne des ailes et les propulse à oeuvrer dans une Immense Harmonie Collective, pour que chaque espace qui est encore triste et sombre, malade ou souffrant, puisse devenir joyeux et illuminé, guéri et apaisé. Tout est possible, en nous unissant, d’abord à la Source de vie, et ensuite, entre nous tous, puisque nous appartenons tous à la même Grande Famille Solaire, Divine, Universelle !

Sur les bons conseils de Solari Harmonia

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer les sources et le site de Franesca :  https://medecinehistorique.wordpress.com/

 

L’Esprit de guérison est en chacun d’entre Nous

 

Voici un message d’Hilarion, Maître ascensionné du Rayon Émeraude sur la guérison.

« Je vous salue tous, frères et sœurs aimés. Je suis Hilarion et je suis venu pour vous parler de l’art mystérieux et magique de la guérison. J’espère que les informations que je vais transmettre à travers mon canal vous aideront à restaurer la paix, l’harmonie et la santé sur cette planète.

Chaque fois qu’une guérison est déclenchée et qu’elle aboutit, c’est une grande joie pour nous tous. Il existe une science de la guérison, tout comme il existe une science derrière tout ce que vous pouvez faire et entreprendre dans votre plan d’existence. Au-delà de toutes choses en effet se trouve l’Esprit. L’Esprit est une sorte de magicien qui force les manifestations de votre monde physique à se réaliser. Il est illusoire de prétendre guérir seul dans son coin, sans échange avec le monde spirituel.

esprit guérison2

Aucun malade ne peut guérir sans cette énergie qui vous vient du Soleil et que votre Mère la Terre nourrit en son sein et accepte de partager avec vous. De même, un guérisseur n’obtient jamais de guérison grâce à ses seuls pouvoirs ou à ses seules connaissances. Il peut simplement donner une impulsion et un stimulus à l’énergie de guérison. Car toute guérison provient de l’Esprit. Les guérisseurs ont cependant ceci de particulier qu’ils ont le pouvoir de créer à l’aide de leurs mains un environnement propice à l’accueil d’une impulsion venue de l’Esprit.

« Les véritables guérisseurs utilisent leurs mains et non des appareils ni des substances chimiques, car les mains de l’homme ont reçu du Créateur le pouvoir de transmettre l’énergie spirituelle, l’énergie de guérison ».

 Malgré vos apparentes divisions, vous faites tous partie d’un Être unique. Chacun d’entre vous est une petite partie du même drame qui se joue ici-bas; et le sort de chacun est lié à celui de tous les autres. C’est pourquoi il vous faudra, ensemble, rechercher la guérison. Car l’avènement de l’Ère Nouvelle, la venue de la paix et de la fraternité sur la Terre peuvent se résumer, pour l’ensemble de l’humanité, à cet unique mot : GUÉRIR.

En ce moment, les médecins ne cherchent encore qu’à soigner la plupart du temps c’est-à-dire à rafistoler des membres, à désinfecter des plaies, à panser des blessures, à enrayer des maladies… Ils doivent maintenant réapprendre à guérir. Or, les seuls qui soient véritablement capables d’apporter la guérison sont ceux qui désirent aider les autres, qui sont fortement motivés par l’idéal de servir leurs frères et leurs sœurs. Si le désir de guérir est uniquement lié à une quête personnelle, l’énergie de guérison ne peut s’exprimer en plénitude ; elle se retrouve automatiquement limitée en intensité et ce manque d’empathie a des répercussions sur le malade ; ce dernier éprouve alors de la difficulté à améliorer significativement son état.

Souvent dans ce cas, les succès et les améliorations obtenus par le guérisseur ne sont que de courte durée. Mais dès que l’on accepte de donner son énergie abondamment avec amour, les malades le ressentent instantanément, et cela se traduit souvent par des guérisons durables, voire définitives. La guérison est l’aboutissement d’un rituel de haute magie qui nécessite une participation de la nature tout entière.

Elle suppose un échange subtil avec l’ensemble des forces qui animent l’univers, au cours duquel quelques particules d’énergie sont transférées ; elles peuvent être transmises directement au malade, ou bien transiter par des médicaments. Mais le transfert d’énergie doit impérativement avoir lieu. Une opération chirurgicale bénigne et parfaitement réalisée ou bien une thérapie strictement allopathique peuvent donner l’illusion de suffire à améliorer la santé d’un malade, mais en réalité, toute guérison implique l’intervention de l’Esprit.

Aucune amélioration de la santé ne peut être obtenue aussi longtemps que le transfert d’énergie qui en résulte ne s’est pas produit. Au cours des prochaines années, vous constaterez que la nécessité de recourir à des procédures chirurgicales contraignantes disparaîtra peu à peu. Ces techniques ont eu leur utilité durant l’époque qui s’achève, et elles continueront à jouer un petit rôle, mais les traumatismes qui les accompagnent inévitablement s’estomperont peu à peu. Dans le passé, à chaque avancée technologique, les médecins se sont imaginé qu’une étape importante venait d’être franchie. Cependant, chacune des avancées suivantes a apporté la preuve qu’aucune de ces améliorations n’avait vraiment été décisive.

Esprit guérisonEt les limitations auxquelles votre médecine a de tout temps été confrontée n’ont pas encore disparu. C’est pourquoi de plus en plus d’hommes et de femmes cherchent à présent à combler le fossé qui sépare l’Esprit de la science médicale. Ils cherchent de nouvelles solutions à travers des médecines parallèles. La seule différence entre eux et les autres est qu’ils refusent de se limiter aux méthodes traditionnelles. Et ils ont décidé de devenir eux-mêmes des réceptacles de l’énergie de guérison. Chacun d’entre vous peut devenir ce réceptacle, puisque chaque être humain porte une étincelle du Saint Graal dans son cœur.

Mais vous devez d’abord comprendre que ce n’est qu’en s’ouvrant à la toute-puissance de l’Esprit que l’on peut devenir un véritable guérisseur. Car L’ESPRIT EST GUÉRISON.

Tout processus physique de guérison n’est que la conséquence d’une guérison spirituelle. Il y a d’abord et toujours guérison spirituelle. Puis l’énergie à l’origine de cette guérison spirituelle se déplace et finit par toucher le plan où elle peut se manifester physiquement. Une nouvelle époque est sur le point de commencer, au cours de laquelle l’énergie deviendra progressivement la principale préoccupation de l’humanité.

Non seulement l’énergie spirituelle permettra de guérir toutes les maladies, mais elle finira par être utilisée consciemment pour chaque acte de la vie quotidienne. Vous apprendrez bientôt à identifier les énergies, à distinguer clairement les énergies harmonieuses des énergies discordantes. Vous apprendrez comment ajuster vos niveaux d’énergie, comment envoyer de l’énergie à la Terre et à ses habitants.

Vous apprendrez l’importance et l’impact inévitable de vos pensées sur vous-même et sur votre environnement. Vous apprendrez à vous sentir responsables non seulement de vos propres choix et actions, mais de l’ensemble de l’humanité.

Pour guérir, il est inutile de savoir comment se déplace et travaille l’énergie de guérison; il suffit d’ouvrir son cœur et de laisser couler son amour. La structure de votre ADN a été préparée de manière à assurer la forme harmonieuse et le parfait épanouissement du système humain. La souche originelle de l’ADN humain fut construite dans la perspective d’une durée de vie bien plus longue que celle que vous connaissez maintenant.

Car au cours des siècles et des millénaires, différents mouvements et réajustements dans votre conscience collective ont limité la durée de vos incarnations. Des créatures vinrent de l’espace, qui  menèrent différentes expériences sur l’être humain ; des modifications génétiques furent réalisées, affectant la forme à l’origine parfaite de la molécule d’ADN. Certains de ces changements ont été avantageux, d’autres préjudiciables.

Mais une époque vient maintenant où vous redeviendrez conscients de votre essence spirituelle, où vous redeviendrez conscients de votre propre énergie et de la puissance que vous portez en vous, et progressivement votre ADN reviendra à sa structure originelle. Chacun dispose de la faculté de générer par lui-même de l’énergie et votre propre source énergétique est elle-même connectée aux autres unités de production réparties à travers l’univers. Du fait de cette interconnexion, votre amour est capable de transmettre la guérison à beaucoup de vos frères et de vos sœurs qui souffrent. Les nouvelles méthodes de guérison que vous êtes en train de découvrir ont déjà été utilisées au cours des précédents cycles de civilisation sur votre planète.

Esprit guérison 3

La science des interconnexions

Esprit, pensée, sentiment et matière, était jadis connue et pratiquée par nombre d’entre vous. Cette connaissance se réveillera bientôt en vous, en même temps que se présentera à vous l’histoire passée de votre planète. Vous réaliserez alors que tous les progrès technologiques actuels n’ont été accordés à l’humanité que dans le but de faciliter son éveil spirituel.

 Les techniques de guérison par le cristal, le laser et la bioénergétique reposent toutes sur des manipulations spirituelles destinées à favoriser le transfert des énergies. Ce que la médecine est aujourd’hui capable de réaliser aurait été considéré il y a moins d’un siècle comme un miracle. Par conséquent, ce que vous-mêmes considérez aujourd’hui comme des miracles sera bientôt compris par l’ensemble de l’humanité comme le résultat d’un simple travail en liaison avec l’Esprit. Un miracle ne peut avoir valeur de miracle qu’en fonction de la perspective selon laquelle il est perçu.

Mais bientôt, vous apprendrez comment manifester consciemment votre énergie pour transmettre la joie et non plus la souffrance. Et chacun d’entre vous deviendra guérisseur. Vous commencerez par réaliser à travers votre conscience collective que les guerres, les maux et les maladies dont souffre aujourd’hui l’humanité sont en fait liés à des formes pensées et à des émotions mal maîtrisées, et que c’est à ce niveau que devrait d’abord s’exercer toute action thérapeutique. Chaque maladie a sa racine dans l’éther, et la guérison est avant tout une libération de l’âme.

Cependant, les médecins doivent s’éveiller d’eux-mêmes à cet aspect de la réalité. Je vous demande de respecter chacun de leurs choix, de rester ouverts et bienveillants à l’égard de ceux qui choisissent de rester fidèles à l’allopathie, qui ont besoin d’un délai avant de s’engager dans la recherche de nouvelles solutions. Vous devez comprendre la force et le poids des fausses certitudes dans lesquelles beaucoup d’entre eux se sont aujourd’hui retranchés. Ils ont eux aussi besoin de faire leurs expériences et de recevoir malgré tout votre amour. Et puisque vous commencez à vous réveiller, eux aussi, en tant que partie intégrante de l’Être collectif qu’ensemble vous formez, finiront tôt ou tard par se réveiller.

Parmi tous ceux qui ont choisi d’exercer la profession médicale au cours de cette incarnation, beaucoup l’ont fait pour bénéficier de l’opportunité qui leur est actuellement offerte de se diriger consciemment vers de nouveaux choix. Je vous demande de conserver une attitude positive à leur égard et de tenir compte de leurs efforts. C’est ainsi qu’ils se dirigeront naturellement vers les meilleurs choix pour eux-mêmes et pour tous ceux qu’ils sont venus aider.

transfigure

Rappelez-vous que même si de nouveaux paliers de compréhension seront prochainement atteints par l’ensemble de l’humanité, il subsistera toujours et quoiqu’il advienne des différences dans vos perceptions et dans vos conceptions respectives de la science. Rappelez-vous que plus vous aimez et mieux vous comprendrez votre Créateur. Malgré la haine, malgré l’apparente désolation qui semble s’être emparée de la Terre, l’énergie qui s’infuse aujourd’hui à travers chaque parcelle de votre plan d’existence amènera au cours des prochaines années des changements absolus et définitifs. Préparez-vous à de très grandes choses !

Car vraiment, un avenir glorieux est maintenant très proche. Nous vous bénissons et nous bénissons tous ceux qui apportent la Lumière au monde. Nous bénissons ceux qui cherchent et enseignent. Nous bénissons ceux qui apportent la joie à d’autres et réussissent à créer des petits miracles à chaque instant de leur vie. Vous êtes tous Un. Et c’est notre plaisir que de vous voir vous diriger ensemble vers l’Unité et vers la Lumière de l’Esprit. Adonaï. »

Hilarion canalisé par Lisa Holloway

Ole Gabrielson

Jeannie Laballée

Elise Prévot

 

 Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer les sources et le site :  https://medecinehistorique.wordpress.com/

 

Il est temps de déployer une Médecine Nouvelle

On connaît depuis longtemps les guérisons spontanées. Pourtant, il est surprenant de voir le peu d’attention consacré jusque là par le corps scientifique à ce phénomène rare, et pourtant particulièrement exceptionnel : la guérison sans intervention du corps médical.

Peut-être que les médecins ne voient pas cela d’un très bon œil, ce phénomène remettant leur métier en question ; ils préfèrent souvent parler de méprise ou d’erreur de diagnostic. Pourtant, dans ce contexte, ce que l’on pourrait appeler «l’intervention médicale » joue bien sûr aussi un rôle essentiel dans la guérison spontanée, sauf que cela ne se passe pas au niveau somatique ou matériel en début de traitement, mais est d’ordre émotionnel et psychique pour le patient. Le « mécanisme » qui sous-tend cette « intervention médicale » est connu, et nous en parlerons plus en détail tout à l’heure.

ayurvedar

Naturellement, il y a toujours eu, et il existe encore des médecins qui se penchent sur la question, tels que le Dr. Andrew Weil, le Dr. Le Shan, le Dr. Carl Simonton, le Prof. Gallmeier et le Prof. Kapaun pour n’en citer que quelques-uns. Mais l’analyse des très nombreuses anamnèses de patients ayant connu une guérison dite spontanée et dont l’histoire a été publiée n’a pas révélé de dénominateurs communs au niveau des conditions de vie des patients concernés, qui auraient pu fournir un début d’explication de ce phénomène. Il a été comparé : les conditions psychiques, les thérapies appliquées, l’état du système immunitaire et les infections présentes. Il n’est ressorti aucune comparaison pertinente.

A ma connaissance, le Dr. Hamer, un médecin très controversé, fut le premier à attirer l’attention sur le fait que des événements survenus dans la vie d’un patient, vécus comme un choc et ayant entraîné une situation de conflit psychique ou un blocage émotionnel, pouvaient constituer l’élément déclencheur d’une maladie. Mais que, dans le même temps, il était possible de guérir des maladies graves, comme un cancer ou d’autres maladies, en trouvant une solution au conflit ou en dissipant le blocage émotionnel.

Pour cela, il est déterminant :

1) Que l’événement vécu comme un choc ait pris le patient au dépourvu. Celui-ci ne peut donc pas se servir de sa capacité de défense, de sa conscience, ni de sa raison pour résoudre le problème.

2) L’événement vécu comme un choc est refoulé, à savoir il passe au niveau de l’inconscient.

3) L’événement vécu comme un choc continue de travailler dans l’inconscient du patient et entraîne des associations d’idées pathogènes. Comme le patient ne peut pas s’appuyer sur ses capacités d’analyse rationnelle, l’événement est ressenti comme une humiliation, une injustice ou encore une vexation personnelle, et génère, via les associations d’idées pathogènes, un grave conflit psychique ou un blocage émotionnel.

4) Le conflit psychique détruit le modèle de vie, la mélodie de vie, l’harmonie, le bonheur dans la vie du patient.

5) Enfin, ce conflit psychique se manifeste aussi au niveau somatique sous forme de maladie. Selon la gravité du conflit, cela peut même se traduire par l’apparition d’un cancer.

Aliment

Partant de ce constat, je me suis personnellement entretenu avec de nombreux patients atteints d’un cancer, et j’ai passé en revue les innombrables histoires de ces maladies qui, pour la plupart, ont été publiées dans divers ouvrages. Fort des connaissances précitées, j’ai vu apparaître un fil rouge, que l’on retrouve dans toutes les anamnèses qui se sont terminées par une « guérison spontanée ».

Il y a toujours eu, à un moment donné dans la vie de ces patients, une rupture lourde de conséquences. Un jour, sans s’y attendre, le patient a perdu son modèle de vie normal, la mélodie de vie qui lui est propre, et cela, comme je l’ai déjà dit, à cause d’un traumatisme grave, survenu de manière inattendue et l’ayant totalement pris au dépourvu. Il peut s’agir du décès subit d’un proche, ou d’un acte de violence soudain ; mais il peut aussi s’agir d’un événement qui pourrait presque paraître banal aux yeux de personnes extérieures, comme une mise à la retraite forcée et non prévue, un harcèlement sur le lieu de travail, une mauvaise critique, une déception amère, etc. Ce qui, pour certains, équivaut à un véritable revers de fortune, peut n’être perçu par d’autres que comme une vague source d’irritation. Cette disposition individuelle est déterminante dans le développement éventuel d’une pathologie.

L’aspect important réside dans le caractère inattendu de tels événements, ce qui empêche le patient de résoudre la situation de manière rationnelle parce qu’il la ressent comme une humiliation ou une vexation personnelle, qu’il refoule en conséquence. Le refoulement du problème ne le résout pas, au contraire le conflit continue d’œuvrer dans l’inconscient et l’événement perçu comme une vexation personnelle génère des associations d’idées pathogènes dans le cadre d’une situation de stress chronique important. Exemple : une femme surprend son mari en flagrant délit avec sa meilleure amie.

Elle a la possibilité d’invectiver son mari, de claquer la porte, de partir et de divorcer. Si elle agit ainsi, elle ne tombera certainement pas malade, car elle a fait appel à sa raison et s’est dit que son grand amour était de toute façon terminé, que le divorce en était la conséquence logique, tout comme l’infidélité de son mari. Mais si, dans une telle situation, la femme se replie sur elle-même, passe son temps à ressasser des idées noires et à se dire qu’elle ne vaut plus rien, que plus personne n’a besoin d’elle, (perte d’amour propre dans le cadre d’associations d’idées pathogènes) elle risque très probablement de développer une maladie. Son modèle de vie harmonieux jusqu’alors est détruit, et la patiente se retrouve dans une situation de conflit psychique avec stress chronique et sympathicotonie élevée, dont elle ne pourra sortir sans aide extérieure et qui la rend malade.

Par contre, si une personne arrive à résoudre un conflit pathogène de ce genre, il peut y avoir – souvent bien des années plus tard – une guérison dite spontanée.

 On ne peut pas dire qu’il n’y a pas besoin d’intervention du corps médical, c’est juste une question de priorités. On peut décrire comme suit les circonstances qui entraînent la guérison spontanée : souvent, pendant des années, le patient n’arrive pas à se sortir d’une situation de conflit psychique suite à un événement traumatique, parce qu’il ne cesse de ressasser l’injustice dont il a fait l’objet, l’humiliation subie, etc. Cette période dure jusqu’à ce que la maladie, le cancer par exemple, se manifeste au niveau somatique, ou jusqu’à ce que le niveau somatique se manifeste avec les symptômes correspondants.

ayurveda1

Le caractère destructif de la tumeur au niveau somatique reflète la destruction subie par la psyché à cause du conflit non résolu. Lorsque, après des examens appropriés, le patient reçoit le diagnostic d’un cancer, il dispose de deux possibilités. La majorité des patients subit un nouveau choc parce qu’il est profondément ancré dans les mentalités que le cancer est une maladie incurable, souvent mortelle, et ces personnes suivent la voie de la médecine traditionnelle, très souvent sous la pression de leurs proches ou de leurs médecins, avec, en règle générale, l’issue connue.

Mais certains patients, ceux qui vont connaître une guérison spontanée, sont en mesure d’établir un rapport de cause à effet entre le diagnostic de leur cancer et l’événement conflictuel qui remonte souvent à plusieurs années. Ils ont alors un « déclic » qu’ils arrivent à décrire très précisément : … « Oui, c’est bien à ce moment-là, après ce choc, que la maladie a fait son apparition. » « Depuis cet événement, mon monde n’est plus ce qu’il était ! » Ce qui est intéressant, c’est qu’avec une telle attitude, il est possible de résoudre en même temps le conflit apparu suite au traumatisme, parce qu’il est repassé en mode conscient, parce que le patient en a à nouveau conscience et peut ainsi trouver une solution créative avec des moyens rationnels. Le patient a récupéré l’événement refoulé au niveau conscient, a opté pour une explication rationnelle qui équivaut en même temps à résoudre le conflit.

Bien entendu, un médecin formé à ce genre de méthode pourra stimuler ce processus de récupération au niveau conscient d’un événement refoulé. Il s’agirait là d’une intervention du corps médical absolument essentielle à la résolution du conflit psychique ou du blocage émotionnel, et permettant d’introduire le processus de guérison.

De nombreux patients racontent également avoir suivi, pendant cette phase, des thérapies très variées, de nature médicale complémentaire ou relevant de la médecine traditionnelle. C’est au médecin qui accompagne le patient qu’il appartient de décider des thérapies à suivre. Il ressort de l’analyse des innombrables anamnèses qu’une multitude de thérapies sont appliquées.

homéo 3

De l’homéopathie à l’ayurveda, en passant par les phytothérapies, les régimes, les massages, la méditation, la prière et la liste est longue. Toutes ces thérapies passent au second plan, derrière l’événement déterminant : la prise de conscience du conflit sommeillant au plus profond de l’inconscient du patient. En prenant conscience de son conflit psychique, le patient est en mesure de le résoudre et d’entamer le processus de guérison. Seuls les patients qui arrivent à résoudre durablement leur conflit psychique ou leur blocage émotionnel ont une chance de guérison durable.

Cette phrase est importante, il faut se la rappeler : c’est la résolution du conflit qui introduit le processus ou la phase de guérison. Pour nombre de patients, la phase de guérison signifie emprunter un chemin plein d’embûches sur la voie de la guérison, en raison de toutes les complications qui peuvent survenir dans cette phase. Cela est fonction de la gravité et de la durée du conflit ainsi que de la gravité de la maladie, il s’agit parfois d’infarctus, d’AVC, de crises épileptiques ou d’autres états douloureux. Toutes les complications médicales, qui peuvent survenir pendant la phase de guérison ou de réparation, sont décrites avec précision dans la Médecine nouvelle, les raisons de leur apparition également.

Il convient donc de tenir compte de cet aspect pour toutes les interventions médicales prévues dans la phase de guérison, pour ne pas l’anéantir. Cela vaut plus particulièrement pour les interventions lourdes dans le domaine de la médecine traditionnelle, par exemple le recours à la chimiothérapie. La guérison, comme le fait de tomber malade, est une loi de la nature.

Voici à présent un témoignage extrait du livre blanc de la guérison « Weissbuch Heilung » de Kurt Langbein.

Autant que je sache, Monsieur Langbein ne connaît pas la Médecine nouvelle selon le Dr. Hamer. Il est journaliste scientifique et s’était déjà penché sur des questions de médecine traditionnelle bien avant d’être lui-même atteint d’un cancer. Il s’est beaucoup penché sur son propre cas de guérison et décrit, dans son livre « Weissbuch Heilung », un ensemble de cas de guérison spontanée qui suivent le parcours classique selon la Médecine nouvelle. Comme je le disais à l’instant, Monsieur Langbein ne connaît pas la Médecine nouvelle ni l’ensemble de la problématique.

AlimentsMonsieur Langbein n’est pas un cas isolé. Les auteurs cités au début de mon intervention en arrivent tous à la même conclusion, à savoir que tous les patients ayant connu une guérison spontanée, ont redéfini leur vie parce qu’ils ont réussi à vaincre un blocage émotionnel ou un conflit psychique. C’est souvent une tâche très ardue, parfois même impossible si l’on ne s’investit pas personnellement. Il en ressort clairement l’importance de la psyché et de la prise de conscience dans l’évolution de la maladie. Le Dr. Hamer est parvenu à mettre en évidence et à décrire le mécanisme qui se cache derrière l’apparition d’un cancer et d’autres pathologies associées. C’est, pour l’essentiel, la teneur de la 1ère loi de la Médecine nouvelle.

J’aimerais, si vous le permettez, vous raconter l’histoire d’un patient, extraite du livre « Weissbuch Heilung » : Monsieur Egger, 65 ans, qui habitait en banlieue sud de Vienne, a dirigé jusqu’en 2000 une vaste entreprise publique d’administration des Eaux et Forêts. Il s’est vu diagnostiquer une tumeur au pancréas en 2005. C’était une tumeur maligne qu’il a fallu opérer immédiatement.

Winfried Egger était convaincu, au moment du diagnostic, de savoir d’où lui venait ce cancer : cinq ans auparavant, il s’était retrouvé à la retraite sans avertissement préalable, comme bon nombre de ses collègues. Après cela, tout avait changé pour le patient : il n’était plus l’employé reconnu d’une grande entreprise, il était privé de ses contacts sociaux, de son importance dans le cercle de ses collaborateurs, et il avait honte. Il s’était retiré et passait ses journées à broyer du noir et à ressasser l’injustice subie. C’était du stress à l’état pur. Le patient raconte : « C’était ma plus grosse déception.

Toute ma vie j’avais travaillé pour cette entreprise et toujours fait tout mon possible pour que tout se passe bien. Et puis, du jour au lendemain on m’a dit : tu es vieux maintenant, tu coûtes trop cher, alors ‘casse-toi’, dirais-je pourrester poli ! » Monsieur Egger était manifestement très ému lorsqu’il a raconté cette histoire d’une voix tremblante. Mais, lorsqu’il a appris son diagnostic, il a été en mesure d’établir la relation de cause à effet entre son cancer et sa mise en retraite forcée, sans avertissement préalable.

Par la suite, il a compris que cette mise à la retraite forcée n’était pas une injustice personnelle, qu’il s’était imaginé subir, mais que l’entreprise n’avait eu d’autre choix pour ne pas faire faillite. Ce discernement lui a permis de résoudre son conflit psychique de manière rationnelle et consciente. Car désormais Monsieur Egger sait qu’il n’a pas été chassé comme un chien, qu’il n’est pas trop âgé ni ne coûte trop cher, mais qu’il s’agissait d’une mesure de survie pour l’entreprise. Après l’intervention chirurgicale, Monsieur Egger s’est adressé à une femme médecin pratiquant la médecine globale, avec une approche holistique et ayant une spécialisation psycho-oncologique selon les enseignements de Carl Simonton. Avec elle, il a pratiqué la méditation et la prière. Comme je le disais : une fois le conflit psychique résolu, il peut être fait appel à des thérapies très différentes pour guérir le patient.

arleth5Les thérapies vont de l’homéopathie à l’ayurveda, en passant par les jeûnes thérapeutiques, la méditation, les massages, la prière, etc. Ce qui est déterminant, c’est que le patient sorte de son modèle de vie pathogène. Winfried Egger est convaincu que sa foi et ses prières ont joué un rôle essentiel dans le fait d’avoir retrouvé son amour propre, d’avoir surmonté la peur de mourir et d’avoir guéri. Son cancer du pancréas et les métastases ont subitement disparu. Était-ce sa foi, ses prières ? La méditation avec son médecin ? Monsieur Egger a résolu son conflit psychique. Winfried Egger a retrouvé la mélodie de vie positive qui lui est propre, et a retrouvé la santé.

Malheureusement, il existe des cas dans lesquels l’évolution de la maladie ne connaît pas d’issue aussi favorable malgré la résolution du conflit. Il s’agit de tous les cas dans lesquels la constellation individuelle, l’environnement social, ne cessent de générer de nouveaux conflits. La plupart du temps, les patients connaissent leur problème, mais ne sont pas en mesure de le résoudre.

Par ailleurs, je pense que des influences négatives venant de l’environnement peuvent aussi provoquer un cancer. Je pense ainsi à Fukushima et à l’augmentation massive du nombre de cancers de la thyroïde. Il faudrait en parler. Ce qui me motive à parler ainsi de la guérison spontanée est que l’on continue encore bien trop souvent ou de manière déterminante à considérer que le niveau somatique est à l’origine du déclenchement de maladies, notamment aussi des cancers. Il est clair qu’il va falloir largement revoir notre façon de penser et faire encore d’importants travaux de recherche pour pouvoir octroyer, à l’avenir, à la psyché la place et l’importance qui lui reviennent dans la genèse d’une maladie.

Dr Therese von Schwarzenberg  REVUE Néosante N°49 1 OCTOBRE 2015

Traduction intégrale de la conférence de son Altesse la Princesse Dr Therese von Schwarzenberg à Alger, lors du 20ème séminaire de la SANMO, le 14 mai 2015. Traduction faite par l’institut français de la ville de Vienne en Autriche.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer les sources et le site :  https://medecinehistorique.wordpress.com/

 

Apprendre à se Reconnaître intérieurement

Vous allez voir dans cet écrit que tout passe par un savoir de soi, par l’amour, l’équilibre de soi, pas terrestre, mais divin, de ses propres dimensions et encodages intérieurs, pour définir sa vie, voir le devenir de qui vous êtes en tant qu’être divin physiquement, psychiquement.

maladie interneVous découvrirez votre reconnaissance de qui vous êtes en tant qu’être divin qui va vous ouvrir au-delà de la matière, rentrer dans le monde de la non-forme, l’entité de qui vous êtes intérieurement, un être de lumière. Vous allez apprendre qui vous êtes divinement et pour quoi vous êtes venu faire des expériences dans le monde matière, pourquoi cette forme physique, pourquoi ces rencontres, pourquoi votre travail terrestre… Beaucoup de choses en deux mots : décodage intérieur.

Vous êtes d’une certaine apparence physique avec des pensées, une conscience, une vision, une écoute… de vie bien précise que vous vous êtes données pour cette vie-là, vous l’avez décidé ainsi. Ces encodages de programmation sont des mémoires actives intérieures qui se mettent en mouvements à chaque souffle de votre vie, pour exécuter votre devenir, de l’instant présent, de comment vous avez envisagé ce passage terrestre, si dans votre tête vous êtes libre en esprit et avez un esprit fort de maîtrise de soi.

Elles sont programmées dans vos cellules profondes de votre moi exist-en-ciel, de qui vous êtes en tant qu’entité divine. Vous comprendrez que vous n’êtes pas venu sur terre par hasard, vous êtes là avec un encodage de bagages que vous vous êtes programmé avant votre incarnation terrestre, mais pas seul. Comme vous le voyez le hasard n’existe pas, vous êtes là pour expérimenter la terre avec des préparations préconçues avec vos guides de lumière pour continuer votre ascension d’âme, avec différentes approches de la vie, avec certaines rencontres programmées à cet effet.

Différentes formes de mémoires existent en vous, avec différentes routes de vie qui vous sont données à expérimenter. Mais vous remarquerez que souvent dans votre vie la roue tourne à 180° pour prendre une autre voie de vie, c’est cela que l’on appelle la renaissance intérieure, car des nouvelles mémoires actives se mettent en mouvement pour  vous orienter sur un autre espace de soi intérieur.

forum la vie devant soi

La vie de soi

Vous êtes là sur terre avec certains bagages de vie que vous ramenez avec d’autres existences de personnalité, que vous avez vécues antérieurement. Ces mémoires intérieures souvent vous ramènent une histoire de vie qui n’est pas finie où que vous devez régler (karma), pour passer ensuite à autre chose, comme cela se passe beaucoup chez vous, les êtres humains.

Exemple : 

  • Un mariage qui s’ensuit d’un divorce,
  • perdre son travail, reperdre son travail…
  • des rencontres de certaines personnes que vous fréquentez pendant un certain temps et ensuite ils continuent leur route
  • Des amis que vous ne fréquentez qu’un certain temps
  • Des règlements de compte, souvent familiaux
  • Devenir riche et tout perdre
  • être pauvre et devenir riche
  • Perdre un être cher, car celui-ci est venu pour finir sa vie d’autrefois (10,15, 24 ans, cause souvent de suicide antérieur)
  • Perdre un enfant, décision de l’entité qui s’incarne pour payer un karma, un suicide…
  • Régler des problèmes familiaux antérieurs

On pourrait vous en donner beaucoup plus comme exemple, mais votre vie est une continuité de finitions, d’ascensions, de perfection, de services… terrestres d’une personnalité, pour avancer et s’élever sur des plans biens précis. Il faut comprendre que c’est vous en tant qu’être divin qui programmez votre vie, vos connaissances, vos expériences, vos rencontres, vos divergences à régler karmiquement… pour continuer à expérimenter dans le monde terrestre votre ascension, c’est inscrit dans vos mémoires d’encodage.

LA VIE DEVANT SOI

Ce que vous attirez et créez

Il faut savoir et on vous le dit souvent dans des écrit, faites attention à vos pensées, vos paroles, vos mouvements, vos actions… car cela a une répercussion en vous et votre destinée. Il faut savoir que vous attirez en vous les faveurs de vos pensées actives que vous créez et cela engendre dans votre vie des grands changements perturbateurs énergétiques qui changent votre destinée de vie, de vos encodages internes, pourquoi ?

Déjà vous n’êtes plus vous-même, vous êtes adombré par des forces néfastes extérieures à vous, vous travaillez avec la personnalité égocentrique terrestre, vous vous laissez manipuler par celui-ci sur votre vie, votre futur et cela engendre en vous des conséquences qui perturbent votre réalité de vie interne. Vous êtes dépendant de vos pensées, de vos endoctrinements extérieurs à vous, de ceux qui évoluent en vous, comme : des entités, des égrégores, la matrice… qui sont néfastes à votre élévation d’âme.

Vous êtes qui vous voulez, mais vous n’êtes plus vous-même, car adombré par des forces extérieures à vous. C’est pour cela que l’on insiste souvent de maîtriser vos pensées, vos actions, vos paroles… pour ne pas perdre le contrôle de qui vous êtes intérieurement. La personnalité doit fusionner le monde dimensionnel de l’Esprit et pour cela il doit rentrer dans le monde de l’Unité de qui elle est intérieurement.

Les influences extérieures, la manipulation virtuelle

Si vous êtes dans la demande extérieure de vous-même, vous êtes dans l’influence d’entités manipulatrices de la matrice, qui vont vous donner à manger tout ce que vos pensées attirent et demandent.

N’oubliez pas, ne soyez pas dans la jalousie, dans la division, dans le manque, dans la soumission de quoi que ce soit… car ces intentions dévastatrices interfèrent dans vos mémoires intérieures, vous vous coupez de vos origines ancestrales d’être divin et vous attirez, programmez en vous tout cela. Si vous vous laissez manipuler psychiquement par vos télés, vos politiciens, vos religions, vos médias, vos amis, votre famille… cela interfère dans vos relations intérieures avec les plans dimensionnels.

L’ombre ou le monde diabolique, vous enferme dans l’esclavage de la soumission intellectuelle d’infériorité, vous montre que vous n’êtes pas parfait, mais intérieurement vous l’êtes et cela, ils le savent et ça leur fait peur, ce retournement que peut faire une conscience vers son entité divine. Ils connaissent le pouvoir de la vision des images, de l’écoute, de la nourriture, de la possession de la matière… Ils vous enferment dans le conditionnement de possession de biens, de vous aider, de penser à votre place, ils vous empêchent de réfléchir à qui vous êtes divinement.

porte lumière

Toutes ces doctrines d’enfer-me-ment perturbent votre état d’être, vous devenez qui ils veulent que vous soyez, robotisé mentalement.

Vous devez apprendre à vous aimer tel que vous êtes, car c’est vos propres programmations qui ont fait ce que vous êtes, physiquement, psychiquement. N’essayez pas de refaire ce que vous voyez, admirez chez les autres, car c’est leur propre programmation de personnalité qui en a décidé ainsi, de leur vie terrestre, qu’ils mettent en fonction pour s’élever vibratoirement.

Vous aimer, c’est remercier votre corps, votre conscience de vous assister dans votre vie, d’être en pleine forme, vous faire jouir de votre vie, de votre état d’être. Soyez-en conscient en Esprit, avec un esprit clair et fort, rempli d’amour pour son unité intérieure. Mais, ce qui est encore plus important c’est d’avoir cette même reconnaissance pour vos imperfections.

Certains ont décidé d’avoir une infirmité, ou des maladies graves » car ils ont voulu régler leur karma très lourd, d’une seule et même incarnation, et cela participe grandement au développement collectif en réveillant le sentiment d’entraide, de compassion et de fraternité qui a tendance à se perdre dans les standards égotiques de la société actuelle. Cela vous surprend, mais chacun décide de sa mission de vie en étant conscient de son élévation d’âme pour expérimenter le monde matière.

Que l’amour dimensionnel vous aide à vous aimer au-delà de la forme, dans la paix du coeur en conscience de lumière.

Alain Jean et sa famille Céleste http://enseignant-medecine-de-l-ame.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer les sources et le site :  https://medecinehistorique.wordpress.com/