LES CARACTERISTIQUES DU CHAKRA N° 7

Le 7è chakra

Le 7e chakra est connecté avec la glande pinéale et notre guide spirituel. Dans l’imagerie populaire chrétienne, il est représenté par l’auréole des saints.

Ce chakra échappe au corps physique et même au corps éthérique primaire. Il est la Colombe de l’esprit dont les ailes sont au sommet de l’Arbre de Vie. Il est également la pointe d’un triangle dont la base serait la ligne unissant les deux zones de visualisation psychique situées derrière les oreilles.

C’est lui qui, en quelque sorte, « sanctifie » les têtes des serpents. Il est l’illustration parfaite de la Conscience Universelle, Divine, transcendant l’action de tous les autres chakras, et nous ouvrant les portes du Royaume du Tout.

Caractéristiques

caractéristiques

Nom Sanskrit : Sahasrara

Signification : Mille fois autant

Nom usuel : Chakra de la Couronne

Emplacement : au sommet de la tête, sous la fontanelle

Fonctions :

  • compréhension
  • connaissance
  • conscience cosmique, transcendante
  • esprit de synthèse
  • relié au divin

Lien :  au cosmos

Corps/Aura : Atmique (esprit divin)

Glande : Pinéale/épiphyse (La glande pinéale est le centre émetteur-récepteur des ondes télépathiques.)

Hormone : Sérotonine

Organes :  cerveau (partie supérieure)

  • cortex cérébral
  • œil droit

Sens : Empathie

Actions :  nourrit les 6 chakras inférieurs

Forces :

  • connaissance
  • compréhension
  • conscience transcendante
  • intuitions dans le processus de guérison

Forme d’énergie : Conscience

Énergie  créatrice  : point d’entrée au corps physique de la Force créatrice (énergie cosmique, énergie vitale, Dieu)

Énergie manifestée :

  • relie le corps physique aux 7 chakras
  • siège du Prâna

Influences psychologiques :

  • capacité à élever notre conscience
  • degrés de confiance qui surpasse les peurs humaines.

Huile essentielle : Oliban (encens)

Maux :

  • perte de mémoire
  • épilepsie, si non due à des phénomènes non physiologiques mais d’ordre extrasensoriel.
  • idées suicidaires

Peurs :

peur de perdre ses croyances

peur de perdre son identité (émotions, mémoires, Forme-Pensées…)

Aspect spirituel :

  • lié aux qualités spirituelles de la spiritualité.
  • lié à nos sentiments sur la spiritualité, les notions de divinité, de bon et mauvais.

Aliments : Jeûne

 HYGIENE ALIMENTAIRE – CHAKRA N°7

Le chakra de la couronne est relié à l’Esprit Divin. Ce corps apparaît sous la forme d’un œuf de lumière dorée qui englobe toutes les autres enveloppes astrales. C’est un niveau complexe où se trouvent toutes les informations sur notre plan de vie, nos incarnations antérieures, nos limitations ou nos restrictions, les choses que nous avons à régler au cours de notre incarnation courant et ainsi de suite. Au milieu de l’œuf, nous pouvons voir la forme d’un corps doré avec tous ses chakras, reproduisant fidèlement la forme de notre corps physique. L’apparence de cette enveloppe donne l’impression de nous tenir au milieu d’une vague de lumière qui vibre à une fréquence très rapide. Lorsque nous nous servons d’énergie psychique, comme celle du reiki, ces corps fluides brillent et sont reliés aux sept chakras principaux.

Droit : De savoir

Couleur :        Blanc/blanc-violet

  • Diamant

Élément :        Pensée

Mantra :         Ham So

Métal :            Or

Minéraux : Améthyste

  • Fluorine

Mot-clé  : Je sais

Note de musique : Si

Planètes :       Uranus

À retenir :
Chakra de la couronne équilibré :

Ouverture à l’énergie divine, accès total à l’inconscient et au subconscient.

Chakra de la couronne surdéveloppé :
Frustration et migraines fréquentes.

Chakra de la couronne faible ou bloqué :
Indécision, disparition de l’étincelle physique de joie.

couronne

7 – CHAKRA COURONNE

Le chakra couronne concerne la sagesse et le sentiment d’unité avec le monde. Quand ce chakra est équilibré, vous êtes sans préjugés et conscient du monde et de vous-même.

S’il est sous-actif, vous n’êtes pas très conscient de la spiritualité. Votre pensée est probablement assez rigide.

Si ce chakra est sur-actif, vous intellectualisez probablement trop les choses ; vous pouvez être intoxiqué à la spiritualité et ignorez probablement vos besoins corporels.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer les sources et le site :  https://medecinehistorique.wordpress.com/

La gratitude soigne parce qu’elle nous grandit

 

Ce n’est pas un hasard si toutes les traditions morales et spirituelles encouragent les hommes à être reconnaissants les uns envers les autres et à remercier la destinée, Dieu ou la nature des bienfaits qu’ils reçoivent de la vie.

La gratitude est précieuse car elle nous conduit à reconnaître (au sens de constater, d’admettre) qu’il y a du bien dans son existence.

La vie n’est jamais parfaite et est parfois cruelle. Mais elle comporte toujours des joies, des moments dignes d’être vécus.

La gratitude nous invite à célébrer ces moments, à reconnaître ce qui va bien dans notre vie plutôt que de ruminer ce qui va mal. A se concentrer sur le positif plutôt que le négatif.

Ce n’est pas de la simple « pensée positive ». Il ne s’agit pas de se voiler la face et d’ignorer les difficultés ou les défis de la vie quotidienne.

Il s’agit de réaliser que même les épreuves peuvent nous apporter quelque chose, et que c’est sur cela qu’il faut se concentrer.

La gratitude permet aussi de bloquer net les émotions toxiques comme l’envie et l’amertume.

Plutôt que de jalouser celui qui a plus que nous, la gratitude nous fait apprécier ce que nous avons.

Elle nous invite à nous comparer à ceux qui n’ont pas la même chance que nous, plutôt que d’envier ceux à qui tout réussit.

Plus profondément, la reconnaissance est un mouvement d’humilité, qui nous détourne de notre « ego » et nous pousse vers les autres.

Nous reconnaissons que nous devons à autrui au moins une partie des bienfaits qui nous arrivent.

Et plus nous exprimons notre gratitude aux autres, plus notre entourage se réjouit de nous faire du bien. Et plus il le fait, plus nous avons de raisons de lui être reconnaissant…

C’est un cercle vertueux, dont il faut profiter sans modération !

Mais ce n’est pas si facile, hélas.

Pourquoi il est si difficile d’être reconnaissant

Il y a des personnes qui sont naturellement douées pour la gratitude.

Mère Térésa disait qu’elle était reconnaissante envers les déshérités qu’elle aidait, parce qu’ils lui permettaient d’approfondir sa propre spiritualité.

Mais tout le monde n’est pas Mère Térésa. Pour vous et moi, au quotidien, c’est plus compliqué et cela demande de la pratique.

Car le plus grand ennemi de la gratitude, c’est notre fâcheuse tendance à nous habituer à ce qui nous arrive de bien dans la vie.

On a découvert que les gagnants du loto, après quelques mois d’euphorie, reviennent à leur niveau de bonheur d’avant leur gain. Ils se sont habitués à leur nouvelle vie, leur belle maison, les restaurants trois étoiles.

Rapidement, ils prennent pour acquis tous ces bienfaits. Leur nouvelle vie leur paraît « normale ». Ils ne se sentent plus particulièrement reconnaissants de la chance qu’ils ont eue.

Ce glissement nous affecte tous, tous les jours : l’eau courante, le chauffage, la possibilité de se nourrir trois fois par jour, tout cela représente un confort extraordinaire par rapport à ce que l’humanité a vécu pendant des millénaires.

Et c’est un vrai travail que de se placer dans une posture d’humilité puis remercier la vie pour tout ce qu’elle nous apporte. De se mettre dans une attitude de réceptivité aux beautés et aux joie simples de l’existence.

Pour la plupart d’entre nous, il est impossible d’y parvenir du jour au lendemain. Mais il existe des astuces simples pour cultiver ce précieux sentiment.

Merci

N’attendez plus, pratiquez-la!
Cette semaine, prenez cinq minutes pour faire un petit journal de bord.

C’est la pratique la plus efficace : les études qu’elle peut faire une grande différence pour votre moral, votre sommeil, votre sérénité et votre état de santé en général.

Il vous suffit de prendre quelques minutes chaque jour pour noter 3 à 5 bienfaits dont vous vous sentez reconnaissants. Ne restez pas dans le vague, décrivez précisément le bienfait en question et la sensation que vous avez ressentie (ou que vous auriez pu ressentir si vous y aviez prêté plus attention !).

Si vous traversez des difficultés, demandez-vous en quoi ces épreuves pourraient ultimement vous rendre service (par exemple, devoir affronter une personnalité difficile au bureau peut nous aider à améliorer notre patience et notre compréhension des autres).

Allez-y, n’attendez pas pour faire l’essai !

Et si vous voulez bien, faites part de ce que vous en retirez, en écrivant un commentaire ici. : http://www.sante-corps-esprit.com/gratitude/

 

HUITIEME CHAKRA – LE BUT DE L’AME

ENERGIES FONDAMENTALES : la connexion au Soi supérieur Couleur : blanc / or 

PAIRE DE CHAKRAS : le but de l’âme et le troisième œil (huitième et sixième).

CHAKRA 8

Avec le huitième chakra, nous allons au-delà du corps éthérique dense, dont les sept centres d’énergie physique sont disposés linéairement. Imaginez le chakra du but de l’âme sous la forme d’une peau délicate ou d’une fine membrane entourant complètement vos couches PEMS comme une grosse coquille d’oeuf. Votre Soi supérieur est en effet plus proche que vous ne le réalisez ; il est intimement lié à tous vos sentiments, à toutes vos pensées, à tous vos actes. Cette couche aurique extérieure est semblable à la poche amniotique où flotte le fœtus en toute sécurité dans les fluides nutritifs, jusqu’à ce qu’il soit prêt à passe à la phase suivante de sa vie physique, celle où il pourra respirer de l’air.

La fonction du huitième chakra est similaire en ce qu’elle maintient la connexion spirituelle extérieure de votre corps tout en abaissant les énergies cosmiques à un niveau plus dense, de façon que vous puissiez remplir votre rôle dans le grand colin-maillard des vies terrestres. A ce jeu, ne s’agit-il pas de dépasser votre réalité-dualité tridimensionnelle ?

Il ne s’agit pas pour nous d’être frivoles, mais simplement de vous rappeler que, malgré le sérieux des enjeux et la difficulté des défis et des changements que vous devez affronter, il n’est nullement question ici de vie ou de mort puisque personne ne meurt jamais réellement ! C’est là le concept le plus difficile à accepter et à croire pleinement, à savoir que vous existiez sous une forme énergétique avant d’entrer dans votre corps actuel et que vous continuerez d’exister sous cette même forme énergétique après avoir abandonné votre corps usé.

Le chakra du but de l’âme vous offre la possibilité de dépasser votre vie physique limitée de la troisième dimension, car il est le premier d’un groupe de chakras « extradimensionnels » qui soutiennent votre existence physique à l’intérieur des grilles énergétiques de votre planète. Au-delà du corps éthérique dense, avec ses chakras interdimensionnels, cette couche de chakras extérieurs connecte vos méridiens physiques/énergétiques aux méridiens planétaires. Quand vous atteignez le niveau de conscience du huitième chakra, vous fusionnez avec votre propre âme éternelle, votre Soi supérieur, votre connexion à Dieu.

Chers lecteurs, dans la « soupe énergétique » de la vie, tous les être s vivants sont interconnectés. Où donc se situe ce que nous appelons la conscience humaine globale, cet indicatif énergétique spécifiquement humain qui imprime votre existence dans votre vie ? En bref, votre neuvième chakra est la connexion à la Monade, ou groupe familial animique ; près de son sommet, la neuvième bande énergétique se mêle à la dixième qui est la conscience humaine globale. Pour atteindre ces hauteurs énergétiques vous devez d’abord purifier et équilibrer parfaitement vos « chakras centraux », de la racine à la couronne.

Veuillez considérer le huitième chakra comme la « peau extérieures » de votre corps éthérique dense, laquelle « peau » vous entoure dans toutes les directions. Imaginez cette membrane à environ trente centimètres au-dessus de votre tête et à la même à la même distance au-dessous de vos pieds. Nous avons mentionné déjà que la couronne et la racine sont vos deux chakras verticaux pointant vers le haut et vers le bas, tandis que les chakras horizontaux 2 et 6 possèdent chacun un vortex d’énergie devant et derrière, lesquels sont reliés par un mince tube traversant le corps. Eh bien, chacun des deux chakras verticaux possède aussi un second vortex !

Imaginez le sommet du huitième chakra pintant vers le bas, donc vers votre tête ; il fournit l’énergie à votre chakra couronne ! Imaginez maintenant le chakra racine pointant vers le bas et placez sous lui, tourné vers lui, le fond du huitième chakra ; c’est le vortex énergétique qui, par l’intermédiaire du chakra racine, vous nourrit d’une énergie terrestre propre et neuve pour vous garder reliés à la terre ! Voilà votre entière connexion au cosmos ; ce qui est en bas est comme ce qui est en haut !

L’humain n’est-il pas superbement conçu ?  

Que se passe-t-il lorsque vous avez évacué suffisamment de tension interne pour élever votre corps éthérique dense jusqu’à une bande énergétique supérieure ? Vous fusionnez avec votre chakra du but de l’âme. Le Soi supérieur fusionne avec vous. Les huit centres d’énergie deviennent tous UN. Vous vous étendez au-delà du Voile de l’oubli, qui ne vous force plus à demeurer aveuglément focalisé sur le jeu tridimensionnel de la vie terrestre. Vous devenez véritablement un être interdimensionnel.

Sachez qu’une fois que votre système de chakras se sera étendu dans la pleine conscience du huitième niveau, vous ne lirez plus nos messages canalisés, chers précieux humains. Vous converserez plutôt directement avec nous ! Nous avons hâte que vienne ce moment, tandis que nous vous soutenons dans votre montée individuelle.

Souvenez-vous que même si votre purification physique est personnelle, votre voyage métaphysique est facilité par des amis très proches.

Aidez-vous et soutenez-vous mutuellement, travaillez les uns sur les autres et rappelez-vous les « 3R » : Repos, Relâchement, Rechargement !

REJOINDRE LA VIE DEVANT SOI avec Francesca 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer les sources et le site :  https://medecinehistorique.wordpress.com/

Du 8ème au 11ème Chakra

 

 Le huitième chakra fait partie de votre domaine d’activité. Il flotte à environ trente centimètres ou plus au-dessus de votre tête. Chez la plupart des gens, le huitième chakra demeure en permanence près de leur corps physique. Le neuvième chakra est également proche du corps, à plus ou moins un mètre de distance. Dès que neuf spirales se seront formées, ce chakra s’éloignera du corps pour se localiser dans l’atmosphère de la Terre afin de devenir en quelque sorte un chakra de la Terre, branché dans la trame énergétique planétaire. C’est donc un lien.

 Le dixième, le onzième et le douzième chakras sont situés beaucoup plus loin. Le dixième, dès qu’il sera activé et branché, sera situé dans votre système solaire. Le onzième ira se localiser dans votre système galactique et le douzième sera situé et ancré quelque part dans l’univers.

Vous recevrez de l’information de ces centres personnels, puisque ce sont également des centre collectifs, tout comme vos autres chakras personnels sont eux aussi des centres collectifs. Lorsque vous saurez comment interpréter les expériences auxquelles les chakras vous donneront accès, vous découvrirez que la vie ne sera plus jamais la même.

CHAKRA 8

 Ce ne sont pas tous les humains qui vivent de tels changements en ce moment, parce que vous n’êtes pas tous codés pour répondre à ce moment précis. Chacun de vous est venu avec un certain ordre — une carte spécifiant quand, où et comment vous pouviez le mieux fonctionner. Beaucoup d’entre vous êtes en train d’apprendre comment suivre ce plan du soi qui vous amènera à découvrir votre soi supérieur. Lorsque vous saurez comment faire, la vie sera relativement facile pour vous car vous deviendrez un véhicule pour la Lumière et le simple fait d’exprimer l’intention de vous engager envers quelque chose suffira à vous mettre en action.

 Différents humains seront exposés à ces changements à des moments différents parce qu’il ne conviendrait pas qu’ils y soient tous exposés en même temps. Ceci engendrerait du chaos, alors qu’un certain ordre est nécessaire. Lorsqu’un individu est engagé dans un processus de changement et qu’il doit interpréter et comprendre cette expérience, il peut alors se tourner vers quelqu’un qui est déjà passé par là pour obtenir de l’aide. Pour ceux et celles d’entre vous qui êtes les premiers à y passer, le processus peut s’avérer très difficile. Vous êtes les éclaireurs, à l’avant-garde du changement. Lorsque vous serez capables de passer à travers les changements, vous pourrez alors tracer le sentier et montrer la voie aux autres. Il y a des cartes du sentier qui indiquent certains événements qui peuvent se produire si vous désirez y participer. Plus grand sera votre engagement à chaque moment de votre propre évolution, plus vite les changements se produiront pour la dernière personne.

 Il fut un temps où l’espèce humaine occupait des fréquences dimensionnelles supérieures et où vous aviez la capacité de vous déplacer d’une réalité à l’autre et de manier la matière. Plusieurs de ces aptitudes vous ont été enlevées à dessein par ces êtres qui ont pris le contrôle de votre réalité. Vous devez comprendre que chaque réalité a ses gardiens et qu’il y a différentes intendances et différents gardiens à des moments différents.

 Extraits des Enseignements de notre Famille de Lumière des Pléiades – BARBARA MARCINIAK – les messagers de l’aube

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer les sources et le site :  https://medecinehistorique.wordpress.com/

CARACTERISTIQUES du 13ème CHAKRA

L’ouverture à l’invisible

L’Humain est constitué de 12 chakras (voir l’article en lien). Mais il fait également partie d’un ensemble bien plus vaste que sa monade. Il est élément indissociable de la Planète.

Au cours de son cheminement, l’être incarné connaît le retournement de conscience par lequel l’âme se découvre à son corps assoiffé de tendresse. Le Soi embrasse l’unité retrouvée par sa Direction illuminatrice. Lorsque l’ancrage est consolidé, un des 12 crânes de cristal  chargés de conserver la mémoire des origines et du but de cette création planétaire dans le Jeu cosmique, prend contact afin de préparer et coordonner le passage de relais. Les 12 crânes ont pour finalité de nous remettre, à nous Humanité réveillée, cette mémoire. Nous sommes le 13ème crâne.

Le dragon, symbole du Masculin sacré et gardien des forces telluriques et donc de notre kundalini, s’est présenté pour nettoyer et harmoniser les canaux énergétiques de nos corps. Puis la licorne, Pureté prenant sa source dans le Féminin sacré, dépose son Amour inconditionnel et appose son Pardon par l’offrande de la Virginité innocente, l’Enfant. Se lèvent la Mère compatissante puis la Vierge Noire, l’Isis aux multiples facettes s’offrant à la sensualité de la Vie et légitimant la Femme en tant que matrice.

13è chakra

Lorsque la fusion, les épousailles du Masculin et du Féminin sacrés sont consommées, la Déesse emplit le nouvel Humain de sa Puissance. Et le corps se transforme sous l’impulsion de ce désir irrésistible de Servir la Présence qui s’exprime alors en soi. Les 12 chakras s’interpénètrent pour prendre la forme de notre géométrie divine.

L’Humain a retrouvé sa place au Centre de lui-même. Il est l’Être individuel unique rayonnant par sa connexion à l’êtreté dont il est issu, reconnaissant ses origines cosmiques tout en savourant son appartenance à la planète Terre. Il est le chaînon qui donne tout son sens à l’Aventure de sa Vie.

Et l’Humain termine le cycle, entamé il y a des millions d’années, lors de l’émergence du Désir d’Unité au sein même de cet univers de Séparation. Il est ramené à ses enseignants nourriciers du départ, ceux-là même qui ont préparé son arrivée et adapté  l’environnement à son cheminement : les champs dimensionnels de Gaïa (voir « Retour aux éléments« ). Ces champs dimensionnels sont peuplés de nombreuses nations (tels les elfes, sylphes, sirènes …) qui maintiennent l’harmonie entre les forces de vie à l’intérieur comme à l’extérieur de la planète, y compris la cohérence de votre amalgame corporel. Être un Humain implique une collaboration active avec les partenaires planétaires, susciter des échanges bienveillants entre tous pour faciliter les transformations plasmiques que l’ascension va générer.

Le 13ème chakra est cette ouverture à « l’invisible » qui place l’Humain en tant que médiateur conscient par sa compétence à relier les dimensions au Centre. Il est également la porte d’entrée à la reliance à l’esprit de groupe qu’est la Conscience de Gaïa, point d’orgue des convergences intra et extraterrestres. Lorsque l’Humain est prêt, il raccorde définitivement sa géométrie sacrée au tissu vibratoire maître de la planète, sa trame générale. Il se répand à la fois en la substance de Gaïa tout en se nourrissant  de cette Mère cosmique par excellence et détentrice des clés de l’ascension.

Source du site MIRIADAN miriadan

Le Chi Kung, un nouvel engouement  



Vu que le terme Chi Kung (ou Qi Gong) fait partie des 5 mots les plus recherchés sur le site de Méditation France, entre autres, on peut se demander pourquoi autant de personnes pratiquent actuellement le Chi Kung? 

La réponse à cette question est pluraliste. Si je m’en tiens à mon expérience d’instructeur de chi kung (Qi Gong), il y a plusieurs années quand j’ai commencé enseigner ce que j’avais appris depuis quinze ans, bien des gens (surtout en France) n’avaient aucune idée de ce qu’était le chi kung. Quand je disais aux gens qui me le demandaient ce que je faisais comme travail et que je leur mentionnais que j’enseignais le chi kung, j’avais en face de moi des yeux qui s’écarquillaient d’interrogation et d’étonnement. Évidemment, j’expliquais à ces personnes ce en quoi consiste le chi kung. Maintenant, j’entends parler à droite et à gauche de cours de chi kung qui se donnent partout en France et ailleurs, même dans les plus petits villages!

1Alors, pourquoi cet engouement? Je pense dans un premier temps que beaucoup de gens sont rebutés par l’impasse de la médecine allopathique en ce qui concerne leur santé. Ils se rendent compte des grandes limites de celle-ci sur le plan de la prévention, de la santé réelle et du bien-être. Ils se rendent compte aussi que les médicaments qui sont censés soigner leurs maux leur causent malheureusement bien d’autres maux sous forme d’effets secondaires. Aux États-Unis, les effets secondaires des médicaments, ainsi que les soins médicaux, sont la troisième cause de décès après les maladies cardiaques et le cancer (Voir Le Rapport Campbell de Colin Campbell, que j’ai traduit en 2008, à la page 21). C’est donc dire que beaucoup de gens se tournent vers des formes autres de soin pour se maintenir en santé ou la retrouver. Ils ont compris que le système médical actuel ne pouvait pas prendre réellement soin de leur santé ni de leur bien-être au quotidien, sauf quand il est question d’urgence bien entendu et de casse.

Le chi kung est un art martial de gestion interne de l’énergie (une façon raccourcie de dire les choses !) qui est fondé sur les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), principes qui existent depuis des millénaires. En fait, le terme chi kung peut se traduire par « maîtrise consciente de l’énergie, contrôle conscient de l’énergie ». Et cet art, ce concept, de par ses principes, chapeaute tous les autres arts de la MTC, entre autres l’acupuncture, le feng shui, la diététique taoïste, le chi nei tsang, l’herboristerie le Taï Chi, la moxibustion et la méditation taoïste.  En pratiquant régulièrement le chi kung par des mouvements, des respirations ou des méditations (ou tout cela combiné), la santé est optimisée parce que le chi circule bien, et par conséquent le sang aussi. Et quand le sang circule bien la santé fleurit.  Sur tous les plans : physique, émotionnel, mental et spirituel. Telle est la conception de la MTC.

2.pngDonc, de plus en plus de gens sont actuellement intéressés par ce phénomène de société qu’est la découverte du chi kung, que ce soit par le biais du bouche oreille ou d’une autre façon. Le chi kung aura selon moi la vie aussi longue que le yoga, ou même plus. La chose particulièrement importante avec le chi kung, c’est que, dès qu’ils commencent à pratiquer, les gens se rendent compte qu’ils se sentent mieux, que leur santé s’améliore et qu’ils sont les maîtres d’ œuvre de leur bien-être. Et aussi, ils constatent que cet outil vise tous les aspects de l’humain pas seulement l’aspect physique, car nous sommes ici en plein territoire taoïste, dont le fondement ultime est de trouver la Voie (du milieu!). C’est donc un outil qui vise en finalité le bien-être spirituel (non religieux!), qui doit passer auparavant par les bien-être physique, émotionnel et mental, et ce par diverses pratiques visant ces divers plans. Et, actuellement, les gens ont également très soif de trouver et de donner un sens spirituel à leur vie, qui passe aussi par leur bien-être physique. Mantak Chia a mis au point un superbe système qui comprend justement tous ces plans, système que l’étudiant doit aborder de façon progressive. Il faut d’abord aller la maternelle avant d’envisager le doctorat!

Les gens se rendent donc compte que le chi kung est bénéfique dans leur vie à plus d’un titre : il équilibre le Yin et le Yang, harmonise et tonifie les organes internes, calme le système nerveux, active le flot de l’énergie dans les méridiens, améliore la circulation sanguine, augmente le mouvement péristaltique, approfondit la respiration, calme le cœur, réduit grandement le stress, ainsi que l’anxiété, la dépression, la fatigue et les sautes d’humeur. Un de ses principes majeurs est la transformation du stress, de la peur, de l’anxiété de la haine ou de la colère en vitalité et en énergie (voir Journal of Psychosomatic Research, vol. 33, pp. 197-206). Alors, quand les gens réalisent que le chi kung leur apporte tout cela (et plus si l’on passe à des pratiques plus avancée comme le Kan et Li par exemple), ils adoptent facilement une telle pratique dans leur vie. Résultat? Ils ont plus d’énergie, plus de vitalité, un système immunitaire renforcé et une meilleure santé globale. Sans parler de l’élévation de leur niveau de conscience et de présence, ainsi que de l’attitude méditative qui se développe ce faisant!

Je propose des ateliers qui comportent des exercices de chi kung amaigrissant, de chi kung médical et vitalisant, et aussi de chi kung méditatif et spirituel. J’aimerais dire quelques mots sur mon approche du chi kung.

Tout d’abord, le chi kung consiste en l’art et en l’aptitude diriger le chi. Pour être plus précise, c’est une méthode issue de la MTC par laquelle le praticien effectue des exercices physiques et mentaux en faisant entrer en jeu son initiative subjective. Afin d’atteindre ce but, le praticien doit associer la fonction de l’intention mentale aux postures et à la respiration pour agir sur tout l’organisme. D’un côté, le chi kung auto-régule les activités fonctionnelles de l’organisme et maintient un équilibre dynamique. De l’autre, il permet au corps d’engendrer une réaction d’emmagasinage d’énergie (chi) en réduisant la consommation de cette dernière et en en augmentant l’accumulation. Il régularise ainsi le Yin et le Yang, il amène l’énergie dans les méridiens et autres vaisseaux énergétiques, et il permet d’émettre le chi externe. Le chi kung amaigrissant, médical et vitalisant que j’enseigne dans mes stages se sert des mêmes principes et donne les mêmes bénéfices.

Il existe dans le monde une myriade d’exercices divers de chi kung. En effet, les experts en MTC savaient autrefois créer en fonction des besoins des gens qui les consultaient des mouvements, des respirations, des exercices, des massages, des méditations, etc. et les donnaient à leurs patients à pratiquer en guise de « médicaments ». C’est ainsi qu’ont pu être répertoriés au fil du temps des milliers de formes différentes de chi kung.

Le genre de chi kung que j’enseigne est une méthode globale et intégrée qui regroupe diverses approches que j’ai apprises auprès de divers maîtres : Mantak Chia (je suis instructeur certifié du Universal Tao System), Jerry Allan Johnson (Chi Kung Médical) et Wang Yan (Chi Kung Amaigrissant), entre autres.

3Mon approche du chi kung fait appel aussi bien au physique, qu’au mental, à l’émotionnel et au spirituel, puisque selon les principes du Taoïsme, ces plans sont reliés et interdépendants. Ainsi, dans mes ateliers, je fais intervenir la méditation (Sourire intérieur, Six sons de guérison, par conséquent la présence ce qui est, dans la respiration), des exercices physiques, du massage, de la respiration et l’alimentation. Je mets beaucoup l’accent sur deux éléments qui sont selon moi les principes de base pour que le chi kung soit vraiment efficace : le Sourire intérieur (l’attitude) et la structure corporelle (la force physique), car sans ces deux éléments nous ne sommes que des zombies, moi y compris!  Je mets aussi à profit l’aspect si important qu’est la diététique chinoise, où les aliments deviennent des médicaments (alicaments), dans le cadre de mes Bilans énergétiques personnalisés, que ce soit au cours de mes stages ou en consultation privée. Grâce à ces bilans issus de la compilation des réponses données à quarante questions par les personnes intéressées, je cible les besoins de ces dernières et leur donne des recommandations personnalisées ainsi que des méditations ou exercices précis. Ce sont ces recommandations ciblées qui leur permettront d’aller au vif du sujet en ce qui concerne leurs problématiques de santé et de poids. Disons que c’est du sur-mesure puisque les exercices et l’alimentation peuvent être adaptés aux besoins de chacun pour venir tonifier et renforcer les organes-éléments faibles, et soutenir les organes-éléments forts.

En bref, je considère le chi kung comme un outil global (physique, mental, émotionnel et spirituel) et je l’enseigne comme tel, l’aspect spirituel étant selon moi le but ultime qui transcende tous les autres plans dont il faut aussi et d’abord s’occuper. J’adore enseigner le chi kung et je me suis attardée pendant plusieurs années à concevoir des outils (DVD, CD, livres électroniques, affiches, etc.) pour les mettre la portée de plus en plus de gens, même débutant, pour que ces derniers aient les outils nécessaires pour prendre eux-mêmes leur santé en main durant toute leur vie. N’importe qui peut faire du chi kung et à n’importe quel âge!

1 EXERCICE

Exercice de chi kung pour améliorer la vue (pas au complet)

Exercice de chi kung (Tao Yin ou Yoga taoïste) pour faire circuler le chi dans les méridiens suivants : Poumons, Péricarde, Cœur, Gros intestin, Petit intestin et Triple réchauffeur (Bras droit seulement).

2EXERCICE

 Chi kung pour le coup (cou!) du lapin 

Si vous avez eu un accident de voiture ou autre et que vous avez subi le coup du lapin, cet exercice pourrait s’avérer précieux pour vous. Dans cet exercice, on dessine avec la tête l’idéogramme chinois qui veut dire « riz ». On fait cet exercice de 4 à 8 fois, la tête revenant toujours au centre avant chaque mouvement.

41.  Mouvement de droite haut à centre, droit devant; partez du centre et revenez au centre
2.  Mouvement de gauche haut à centre, droit devant; partez du centre et revenez au centre
3.  Mouvement de gauche à droite; partez du centre et revenez au centre
4.  Mouvement de haut en bas; partez du centre et revenez au centre
5.  Mouvement de centre devant à bas gauche et revenez au centre
6.  Mouvement de centre devant à bas droite et revenez au centre

  Ensuite, avec la tête, on fait des cercles.5

  4 cercles vers la gauche. Inspirez en montant la tête et expirez en la descendant.

  4 cercles vers la droite. Inspirez en montant la tête et expirez en la descendant.

  Ensuite, penchez la tête vers l’épaule en inspirant et relevez-la en expirant.

  Faites ce mouvement 4 fois à gauche et 4 fois à droite, en alternance.

  Ensuite, huilez-vous les mains avec de l’huile à massage et massez en arrière du cou en pinçant la peau et en partant de l’arrière pour aller vers le côté, la main droite est sur le côté gauche et la main gauche, sur le côté droit.

  Appuyez sur VB20 avec les pouces en poussant vers le haut.

(Exercice figurant dans mon DVD de Chi Kung Médical et vitalisant, ainsi que sur mon e-book de Chi Kung Médical et vitalisant)

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, A la condition que vous  Respectiez le lien de l’auteur  Francesca : https://medecinehistorique.wordpress.com/

 

La vaccination est devenue un énorme mensonge

Lorsque vous prenez un médicament, vous êtes habituellement persuadé qu’il va contribuer à éliminer tout déséquilibre affectant votre corps. Ce dernier recevra donc le message que l’ensemble du composé chimique qu’il va recevoir apportera la guérison, et il l’absorbera en entier. Par contre, en l’informant que certains éléments de ce composé chimique pourraient ne pas lui être salutaires, vous éveillez son attention au fait que ce dernier contient possiblement quelque chose de nocif. Ainsi, il sera à même de choisir de ne pas absorber ces éléments nocifs.

VACCINATION UN MENSONGE

 Ce même processus pourrait s’avérer bénéfique à l’égard de tout ce que vous ingérez. Lorsque vous prenez un remède à base de plantes médicinales ou un médicament homéopathique, tenez quelques instants cette substance dans vos mains, envoyez-lui de l’énergie du cœur, remerciez-la pour ce qu’elle va accomplir en vous, prévenez votre corps de ce qu’il va recevoir et informez-le de ce que cela est censé faire, y compris tous les effets secondaires possibles. En procédant de la sorte, vous tenez compte de la réalité interdimensionnelle de cette substance et de votre corps. Faites la même chose avec toute nourriture ou toute boisson. Tel qu’il a été mentionné, la plupart de vos aliments et de vos boissons comportent des éléments chimiques de synthèse susceptibles de perturber votre organisme.

 Le « Placebo » a été utilisé de manière péjorative par la communauté scientifique. Il s’agit en fait du pouvoir de votre esprit à ramener l’équilibre dans votre corps ; lorsque vous croyez que quelque chose va vous aider, votre corps prend cette information et s’juste conformément à votre croyance. Cet effet est le résultat de votre réalité interdimensionnelle. Vos scientifiques veulent découvrir une substance qui sera efficace sans l’interférence de l’esprit sur le corps. Cela est impossible ;

 Une des raisons pour lesquelles les médicaments fonctionnent est justement que la personne croit en leur efficacité ; plusieurs des effets secondaires observés se manifestent d’ailleurs quand les gens s’accoutument aux médicaments et cessent d’avoir une confiance profonde en leur efficacité. Cela se caractérise beaucoup plus par une acceptation de cette idée que par une intention qu’ils fonctionnent. Ce qui se passe alors, c’est que le corps prête davantage attention au déséquilibre provoqué par certaines composantes chimiques, et se focalise sur ce déséquilibre. Lorsque les gens prennent conscience des effets secondaires d’un médicament, ils se mettent à les craindre et prédisposent ainsi le corps à en éprouver réellement. Votre corps veut faire selon votre désir ; quand votre désir s’ajoute à votre croyance en l’effet curatif d’une substance, votre corps dirige toute son attention sur la guérison. Toutefois, lorsque vous désirez guérir, mais que vous croyez courir un risque, votre croyance prendra le dessus sur votre désir, ce qui entraînera l’apparition d’effets secondaire nuisibles.

 Ce qui est appelé « effet placebo » peut représenter de 30 à 40 % de l’efficacité d’un médicament. Encore une fois, ce phénomène est en soi une démonstration du pouvoir de l’esprit et de vos croyances sur votre corps. Si les scientifiques voulaient bien s’intéresser à ce pouvoir, le recours aux médicaments diminuerait considérablement. Vous pourriez simplement apprendre à communiquer avec votre corps et lui préciser ce qui a besoin d’être changé. Ainsi que vous vous en doutez déjà, il y a plus d’argent à faire en vendant des médicaments qu’en montrant aux gens comment parler à leur corps. En outre, dans votre monde occidental, les gens préfèrent prendre des médicaments au lieu de se discipliner à apprendre comment communiquer efficacement avec leur corps.

 Une des choses que l’on observe en ce moment dans l’industrie pharmaceutique, c’est la synthèse de composés chimiques destinés à régler des problèmes de santé qui, en réalité, n’existent pas dans la population. C’est le cas notamment de nombreux vaccins présentement développés, et de nouvelles « maladies », dont l’ostéopénie, une pseudo-maladie inventée dans l’unique but de vendre un médicament. De plus en plus de rapport seront publiés sur des cas du genre, et il y aura de nombreuses poursuites judiciaires concernant des médicaments ayant des effets nocifs sur la santé des gens.

Les vaccins sont devenus aujourd’hui très controversés et très troublants. Les parents ne savent pas s’ils devraient ou non faire vacciner leurs enfants. En Occident, les enfants reçoivent souvent plus d’une vingtaine de vaccins avant l’âge de deux ans. Il semble y avoir désormais un vaccin pour tout. Certains sont de la camelote, tandis que d’autres sont sans doute utiles ; le but recherché n’est sans doute plus le même qu’à l’origine.

Tout d’abord, il existe dans le corps un système « inné » qui est plus intelligent que votre conscience rationnelle. Le corps sait ce qui se passe, même si vous ne le savez pas. Un processus existe pur que l’énergie des maladies ancestrales ne joue aucun rôle dans les maladies présentes. Autrement dit, s’il y a eu de la tuberculose dans votre famille, il y a longtemps ou dans une vie antérieure, il ne s’agit pas d’une empreinte « actuelle » et vous n’avez donc pas à craindre de la réactiver par la vaccination.

 Les parents devraient s’enquérir de la « formule originelle » des vaccins qu’ils ont eux-mêmes reçus pour quelques maladies, comparativement au cocktail offert aujourd’hui. Pour les raisons déjà énumérées, les vaccins ne sont pas nécessairement meilleurs parce qu’ils sont plus complexes. Dans ce cas-ci, il vous serait plus avantageux de revenir à ce qui existait auparavant.

pont

Les vaccins ont été créés par de grands biologistes pour vous aider à rester vivants et à ne plus être en proie à un stress pandémique. Cela a fonctionné. Certaines maladies ont été ainsi éliminées de la planète. Les prédictions des voyants concernant les maladies disparues ne se sont pas réalisées. Plusieurs vous ont affirmé que a petite vérole reviendrait sous une forme mutée qui décimerait la population autant que jadis et que les humains n’avaient aucune chance d’y échapper, comme si Gaia veillait à exercer son emprise sur la population humaine, quoi qu’il arrive.

Gaia est notre partenaire dans la nouvelle énergie et elle est consciente du changement que nous subissons. Par conséquent, elle est en mode maximal de « protection humaine ». Cela vaut autant sur le plan météorologique qu’au niveau des cycles de la vie marine, lesquels changent d’une manière non prévue par nos scientifiques, afin de protéger et même de renouveler certaines ressources alimentaires.

Avez-vous remarqué que les possibilités d’une pandémie qui existaient ces deux dernières années, créant une situation « d’urgence » ont simplement disparues ? Elles ne se sont pas développées comme nos dirigeants l’avaient prédit. Loin de là. Entre l’avis de nos scientifiques et le soutien que nous apporte Gaia, ne nous attendons donc pas à ce qu’une maladie vienne éliminer une grande partie de l’humanité. Cela n’a aucun sens dans le cadre du partenariat propre à une notre avancée humaine et spirituelle.

 Comme la priorité de l’industrie pharmaceutique n’est plus la guérison mais le profit à tout prix, les médicaments actuellement mis au point entreront sérieusement en conflit avec les processus naturels de guérison du corps. C’est là une des principales raisons pour lesquelles les médicaments ne sont pas en harmonie avec le corps physique.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer le site de Francesca :  https://medecinehistorique.wordpress.com/