Nos YEUX – Notre VISION : comprendre pour se guérir

LES YEUX EN GENERAL – Mes yeux sont le miroir de mon âme. Ils me permettent de voir à l’extérieur et par eux, j’exprime toutes les émotions et tous les sentiments que je vis intérieurement. Selon leur profondeur, il est possible de découvrir mes rapports avec le monde extérieur.

Le fonctionnement de mes yeux reflète la façon dont je vois la vie et ma relation avec celle-ci. Ils représentent aussi le fait de voir clair dans ma propre vie et à l’intérieur de moi. Ils reflètent le regard que j’ai sur les choses. Ils indiquent de quelle façon les données extérieures à moi sont transmises à l’intérieur de moi. S’il y a interférence, rejet, résistance face aux informations qui sont en contact avec mes yeux, ces derniers réagissent vivement.

Si j’ai de la difficulté à voir clair dans une situation, si la vérité me paraît cachée, mes yeux s’embrouillent. Si j’ai de la difficulté avec ce que je vois, ma compréhension est incomplète et mes yeux réagissent. Mes yeux sont affectés si j’ai une difficulté particulière à transiger avec la vérité, la réalité et l’avenir.

Chaque œil représente un aspect particulier de mon être.

LES YEUX chez francesca

L’œil gauche représente l’aspect intérieur, émotionnel et intuitif, mon côté féminin et la relation avec la mère. Il me sert de vigie, me permettant de rester aux aguets devant tout ce qui peut constituer un danger et de réagir promptement. Une difficulté à mon œil gauche montre combien je suis attachée à quelque chose ou  à quelqu’un. Je vis de la méfiance face à qui je suis réellement et je veux peut-être cacher ou voiler ce que je vois. Je veux me sentir en sécurité et je préfère m’appuyer sur les Autres. Je suis dépendant émotionnellement. J’ai l’impression de ne pas pouvoir contrôler mes émotions. Ces dernières ne demandent qu’à s’extérioriser !

L’œil droit quant à lui, traite rationnellement l’univers et les situations extérieures. C’est l’œil de la reconnaissance qui me permet de façonner mon identité. Il fait référence à mon côté masculin, ma relation avec le père. Si mon œil droit est affligé d’un certain malaise, cela m’indique je j’ai à m’enraciner fermement et à prendre contact avec ma propre autorité. Je dois être mon propre pilier. Je n’ai plus à m’accrocher à quiconque, à me sentir impuissante. Je trouve une façon de m’assumer, de prendre les rênes de ma vie. Le mensonge embrouille mon œil.

Des problèmes aux yeux sont l’indication qu’il existe des choses que je refuse de voir et qui remettent souvent en question mes principes fondamentaux et mes notions de justice. Il est très important de mentionner que la qualité des images qui sont envoyées au cerveau par la rétine dépend de la façon dont mon système nerveux réagit face à ces images qui sont envoyées par ces impulsions nerveuses ; en plus de ce que je vois physiquement et qui est réel, il y a aussi toute la « coloration » avec laquelle j’imprègne chaque image en tenant compte de toutes mes expériences passées vécues et tout mon bagage émotif, autant personnel que familial ou social. En plus d’avoir la vue comme sens mis à contribution, il y a un autre sens qui y est intimement relié et qui est ma perception intérieure.

Je peux développer un malaise aux yeux sans avoir l’impression d‘avoir vu ou vécu de gros traumatismes ou des situations stressantes ; il s’agit plus de voir jusqu’à quel point j’ai accepté ©¯ une situation que j’ai vue, autant extérieurement qu’intérieurement ; le stress vécu est donc plus relié à l’émotion que je vis face à ce que je vois qu’à l’événement lui-même.

©¯ J’accepte de vivre dans le rire et dans la joie. Je renforce mes structures en faisant confiance à ma sagesse intérieure. Ouvrir son 3è œil (Chakra)   permet d’avoir une vision juste de soi, des choses, des gens, des situations et me conduit au discernement. En tournant au fond de moi mon regard avant de le fixer vers le monde, je trouve ainsi une nouvelle vue d’ensemble et un regard neuf sur la route de mon existence. Mon regard est vrai et sans jugement.

LES YEUX chez francesca

DES PROBLEMES AUX YEUX

Des maux aux yeux, entre autres, la cécité, sont une façon de me fermer à ce que je vois. Je choisis d’ignorer ce qui se passe autour de moi, je renonce aux impressions visuelles qui me remettent en question. Plutôt que d’accepter ©¯ une réalité qui pourrait être douloureuse, répugnante ou confuse, je préfère ferme les yeux. Je déforme ma perception des gens, cela m’aidant à faire face à ma réalité de tous les jours. Par exemple, je peux « voir grandir mes enfants à vue d’œil » et dans ma tête, je m’imagine qu’ils restent jeunes. Je préfère entrevoir les choses que de voir tout clairement, car cela pourrait être très dérangeant. Il peut y avoir un secret non dévoilé ou le silence de la mère face à une situation qui m’affecte, même d’une façon consciente. Je décide consciemment de « fermer les yeux ». J’ai de la difficulté à repérer un danger que j’appréhende. La cécité peut être causée par le diabète ou encore, par l’accumulation de choses que je refuse d’accepter ©¯ m’apportant confusion et un sentiment de ne plus savoir où aller.

Souvent blessée par un choc, par un traumatisme ou une grande peur intérieure, ma vue se retire et l’énergie des organes visuels aussi. Je garde ainsi dans la noirceur des mémoires, souvenirs, émotions que je préfère cacher. Il peut notamment s’agir de la crainte de perdre quelqu’un ou quelque chose qui m’est cher. Je suis effrayé et je préfère ne pas voir ce qui s’en vient pour moi. Pourtant, la noirceur extérieure semble généralement apporter une ouverture intérieure, un univers privé, secret et coloré.

Je m’ouvre donc davantage à mon esprit intérieur. Je peux, par ma propre attitude négative, endommager mes yeux. Si je m’en sers pour abuser des autres, manipuler ou séduire dans un but égoïste et pour contrôler les autres, mes yeux laissent transparaître cette réalité et ils sont plus sombres, flous.

Des yeux rouges expriment ma fatigue intérieure à force de lutter contre mes émotions que je refoule. Mes yeux picotent lorsque je suis agacé face à ce que je vois et ce que je vis. Je suis constamment à chercher des yeux des choses ou des personnes que je veux « acquérir ».

Des yeux secs m’indiquent que je vis une situation où je perds ou ai perdu ma dignité et je veux rester impassible. C’est comme si mes yeux se figeaient, empêchant leur lubrification. Je m’empêche de pleurer devant les gens.

Des yeux pochés m’indiquent que je me retrouve dans une situation où soit j’ai pris quelqu’un en flagrant délit, soit je me suis fait prendre, à moins que j’aie peur que quelque choses éclate au grand jour… Ce peuvent être des actes, mais aussi des pensées secrètes que je ne veux pas voir divulguées. Une déformation de l’œil (astigmatisme, myopie, presbytie dont je parle plus loin….) indique que je cherche de façon démesurée à trouver des réponses à l’extérieur, plutôt qu’à l’intérieur de moi.

Plus je cherche  l’extérieur de moi-même, plus je m’éloigne de mon noyau intérieur. Une vision voilée (cataracte, glaucome dont je parle plus loin)  dénote que ma version de la réalité est contraire à celle que je vois. Cela m’indique que je mets difficilement mon attention sur l’essentiel, que je refuse ce que je vois. J’ai le regard furtif afin de ne pas être remarqué ou tout simplement pour ne pas voir clairement tout ce qui se passe autour de moi.

Je prends conscience que si j’ai besoin de lunettes pour corriger ma vue, celles-ci me donnent une façon de me protéger des agressions extérieures. En même temps que j’empêche les intrus d’entrer dans mon univers, je peux me cacher aussi derrière mes lunettes, évitant ainsi de montrer mes « vraies couleurs ». Si je développe une sensibilité excessive face à la lumière, je vois ma vie tout en noir et je ne vois que la partie sombre de mon être.

Un « œil au beurre noir » est l’extériorisation de ma violence intérieure. Mon attitude négative a attiré quelqu’un ou quelque chose à me frapper comme j’aurais moi-même le goût de le faire. Si mes globes oculaires sortent de leur orbite (exophtalmie), je suis constamment aux aguets. Il y a distorsion entre ce que je vois et la réalité ce qui me cause un stress énorme. Me sentant en danger avec une tendance à la paranoïa, mes globes sont avancés pour pouvoir mieux voir ce qui m’entoure.

©¯ J’accepte la beauté qui m’entoure et je me donne du temps pour regarder. Je porte mes yeux que sur ce qu’il y a de beau autour et à l’intérieur de moi.

LES YEUX chez francesca

ATTENTION AUX YEUX DE NOS ENFANTS 

Un problème aux yeux chez un jeune enfant laisse présager un stress par rapport à sa famille, un refus de voir ce qui s’y passe. Je vois ou ressens toute la tristesse de la douleur de mes parents et je préfère me cacher les yeux pour ne pas voir. Lorsqu’il se développe à l’école, cela démontre que je vis de l’anxiété face à l’inconnu, je ne sais trop quel chemin prendre. Je veux fuir le monde qui m’entoure. Un problème aux yeux qui survient à l’adolescence peut dénoter une peur de la sexualité. Il est important que moi, comme parent, j’amène mon enfant à communiquer ses peurs afin de les rassurer et de l’aider à dépasser celles-ci.

D’après le livre de J.Martel : Gd. dictionnaire des malaises et maladies

VOIR L’ARTICLE : LE SYMBOLISME : LES YEUX

VOIR L’ARTICLE : LE TEST DES YEUX

VOIR L’ARTICLE : L’IRIDOLOGIE : TOUT SUR LE COULEUR DE VOS YEUX

VOIR L’ARTICLE : UN EXERCICE AVEC LES YEUX POUR SE RECENTRER

 Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer les sources et le site :  https://medecinehistorique.wordpress.com/

 

2 commentaires sur « Nos YEUX – Notre VISION : comprendre pour se guérir »

  1. A reblogué ceci sur L'actualité de Lunesoleilet a ajouté:
    Comment se porte vos yeux après l’énergie de l’éclipse solaire ???
    Nos yeux sont très souvent fatigués au moment des eclipse, la Lune (l’oeil gauche), et le Soleil (l’oeil droit)
    Sachez reposer vos yeux par des séances de palming :
    Frotter vos mains énergétiquement l’une contre l’autre, jusqu’à ce que vous ressentez de la chaleur et poser vos mains sur vos yeux sans excercer une pression. La chaleur et l’obscurité apportera une détente immédiate.
    Trop d’écran dordinateur, mobile, portable, tablette nuisent a vos yeux. Fermer vos yeux quelques minutes par jour, peut leur apporter du soulagement et si nécessaire des gouttes pour calmer les irritations. En ayurveda le Ghee peut être recommandé dans certain cas spécifiques …

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s