De quoi parle-t-on lorsqu’on parle de CHAKRAS

Les Chakras font partie de notre système énergétique, comprenant également les nadis (voir ici http://devantsoi.forumgratuit.org/t1570-les-chakras-de-a-a-z#12430 )  et méridiens. De leur équilibre, dépend l’harmonie de notre système énergétique et du flux qui l’utilise pour alimenter en énergie les différentes parties de notre corps.

Qu’est-ce qu’un chakra ?

Le mot « chakra » qui signifie « roue » en Sanscrit, désigne des centres énergétiques, ou capteurs d’énergie, destiné à alimenter en énergie notre circuit énergétique subtil ; ils ressemblent à des tourbillons ou entonnoirs, des vortex d’énergie. Ils peuvent également porter le nom de : Centre de force vitale, Centre de conscience, plexus nerveux…

Les chakras servent de passerelle entre l’extérieur et les différents corps (physique et subtils) de l’être humain, considéré dans sa globalité. Le vocable « passerelle » semble bien définir leur rôle, car ils sont à la fois des capteurs d’énergie et des transmetteurs.

chakraOOO

Où sont les chakras ?
Les chakras sont situés au « carrefour » de plusieurs nadis et, sont présents dans chacun de nos corps subtils.

Chakras et croisements de nadis :
21 nadis : 7 chakras principaux situés le long de la colonne vertébrale
14 nadis : chakras secondaires
7 nadis : chakras tertiaires situés sur le parcours des méridiens (points d’acupuncture)

Les chakras principaux
– captent
– transmettent
– émettent
Ce sont des carrefours énergétiques où se croisent des voies d’énergie (nadis) 

Les chakras secondaires
Les chakras secondaires sont très nombreux, je ne citerais ici, que douze des principaux chakras secondaires :
– milieu de la paume des mains,
– pli des coudes,
– creux claviculaires,
– 2ème intercostal (points douloureux),
– creux poplité (pli des genoux),
– milieu de la voûte plantaire.

Les chakras tertiaires
Les chakras tertiaires sont rassemblés sur le trajet des méridiens et sont des points d’acupuncture. Chaque rassemblement de chakras tertiaires correspondant à un organe est un méridien, selon la disposition des centres énergétiques. Chaque méridien (groupe de centres énergétiques ou chakras tertiaires) a une fonction.

Dans certains textes anciens, il est dit que le corps humain comprend plus de 80 000 chakras.
Les chakras sont en rotation ce qui permet à l’énergie d’être absorbée vers l’intérieur. La rotation est soit vers la droite, dextrogyre (Yang) soit vers la gauche, lévogyre (Yin), suivant la proportion de Yin et de Yang qui nous anime à l’instant considéré et non pas comme le veut une croyance populaire, suivant que nous soyons homme ou femme…

Il est possible avec la lecture d’auras, la palpation éthérique ou la mesure au pendule, de voir si un chakra tourne bien, s’il a du tonus.

chakras1[1]

Rôle des chakras

Les chakras servent à absorber l’énergie vitale, qui nous entoure. L’énergie reçue est alors métabolisée par chaque chakra puis envoyée dans les parties du corps dépendant du système nerveux majeur le plus proche. Cette énergie est indispensable au bon fonctionnement des corps subtils et du corps physique. La tradition orientale lui donne le nom de prana ou de chi. Si un chakra cesse de bien fonctionner, l’absorption de l’énergie en souffre, et les organes dépendants s’affaibliront.

Le rôle des chakras est primordial dans cet équilibre, en diffusant une partie de cette lumière/énergie vitale aux glandes et organes qu’ils pilotent. S’ils sont en dysfonctionnement (fermés, tournant en sens inverse, abîmés…), l’énergie circule moins bien dans les nadis, voire pas du tout… ils deviennent poreux, déficients, et les organes leur étant attachés entrent dans un processus de dysfonctionnement du fait de leur progressive inactivité, qui induit ce que l’on appelle la « maladie ». C’est pourquoi s’il y a dysfonctionnement, il convient de rétablir l’équilibre énergétique de tout le système énergétique.
Équilibrage énergétique

L’équilibrage énergétique consiste à refaire circuler l’Énergie harmonieusement dans tout le système. Pour cela, il convient de rééquilibrer les chakras, de nettoyer et dynamiser les nadis et méridiens, si nécessaire.

Ce rééquilibrage du système énergétique permettra à l’Énergie de recommencer à circuler harmonieusement dans les corps subtils et dans le corps physique. En se remettant à circuler, l’Énergie va dissoudre les blocages à la source de nombreux problèmes organiques, physiologiques et psychologiques présents ou anciens et de ce fait, prévenir les risques de dysfonctionnements, sources de maladies.

L’équilibrage énergétique aide à évacuer le stress, les émotions refoulées, responsables de bien des dysfonctionnements et, régule à un niveau subtil les glandes endocrines.

chakras [1]

Chakras et glandes endocrines vibrent et fonctionnent en harmonie.

Toute anomalie dans le fonctionnement d’un chakra entraîne une sous-activation ou une suractivation dans le chakra suivant, suivis de plus légers dérèglements dans les autres chakras. Il en est de même en ce qui concerne les glandes : tout déséquilibre de l’une entraîne le dérèglement d’une ou de plusieurs autres, étant donné que chacune secrète une ou plusieurs hormones, lesquelles conditionnent le fonctionnement des organes situés à proximité.

Donc un hypo ou hyperfonctionnement glandulaire provoque des troubles dans certaines régions du corps, amenant généralement des troubles du psychisme. Notons que les hormones sécrétées par les glandes à sécrétion interne sont véhiculées dans le corps grâce au courant sanguin, d’où l’importance par voie de conséquence de tout ce qui favorise cette bonne circulation.

7 chakras principaux

Les 7 chakras principaux sont disposés du 1 au 7, le long de la colonne vertébrale.

1 : ouvert vers le bas, sous le périnée, capte l’énergie de la Terre (Tellurique)
2 à 6 : horizontaux. A l’avant : reçoivent l’énergie. A l ‘arrière : redonnent l’énergie.
: ouvert vers le haut, au sommet du crâne (dessous de la fontanelle) capte l’énergie cosmique.

A chaque chakra principal correspond :
– une ou plusieurs glandes endocrines
– des organes (un organe peut dépendre de 2 chakras).

Un chakra trop ouvert (sous-activité) va absorber trop d’énergie.
Un chakra trop fermé (suractivité) ne va pas absorber suffisamment d’énergie.
Ce n’est que par rapport aux chakras de la personne concernée, que l’on peut dire qu’un chakra est trop ouvert ou trop fermé.

Le tourbillon d’énergie que l’on peut voir à l’extérieur d’un chakra (extérieur du corps physique) est son émission dans l’aura éthérique.

Pour une parfaite harmonie de notre système énergétique, les chakras doivent être tous ouverts et fonctionner dans un parfait équilibre. Il est néfaste pour notre système énergétique que certains chakras soient suractivés et d’autres sous-activés, car chaque chakra influence tous les autres et ceci, dans chacun des corps subtils composant notre être.

Source de  Jean-Paul Thouny : Thérapeute énergéticien  –  www.jean-paul.thouny.fr

REJOINDRE également LA VIE DEVANT SOI avec Francesca