Tous les Eléments et les Divers Règnes sont conscients : ils nous aident à guérir

En vérité, les Eléments : Terre, Eau, Air, Feu et les Divers règnes : végétal, animal, minéral, ne sont pas réellement séparés de nous, malgré les apparences. De même que les problèmes de l’humanité ne sont pas réels. Chaque règne, chaque élément, chaque atome et chaque particule possède en soi la conscience que l’évolution s’accélère sur tous les plans, à un rythme inattendu.

Les divers règnes et les éléments sont ce qu’ils sont ; ils savent ce qu’ils savent et sont liés à la vie comme celui-ci leur est liée, en toute réciprocité. L’humanité ne s’aperçoit pas que cette condition est aussi la sienne, mais elle s’en rendra compte un jour.

ELFS

LA VOIX DU REGNE VEGETAL

Notre voix est collective. Nous vous paraissons différents les uns des autres simplement parce qu’un arbre n’est pas une fleur et qu’une fleur n’est pas un légume. C’est exact, mais nous ne sommes pas aussi différents que vous l’imaginez, tout comme vous ne l’êtes pas tellement non plus entre vous. Nous choisissons donc d’honorer ce qui nous unit et de célébrer ce qui nous rend uniques. L’humanité aurait avantage à suivre notre exemple, et nous espérons qu’elle le fera. C’est avec un peu d‘appréhension que nous vous livrons ces propos, car nous ne désirons pas être perçus comme des critiques des autres règnes. Nous sommes seulement des acteurs dans un rôle de soutien aux autres règnes. Nous sommes une ressource naturelle, une extension de l’âme de la planète physique. Autrement dit, nous sommes conscients de nous-mêmes comme espèce individuelle et comme conscience collective de ce que vous appelez le règne végétal. Notre conscience nous permet d’être en communication avec plusieurs autres espèces et nous somme sen harmonie vibratoire avec les besoins des autres règnes, car c’est là notre fonction.

Le soutien de toute vie  physique terrestre.

Notre but est de soutenir la Terre physique et toute vie présente sur elle et en elle. En tant que ressource renouvelable, nous nous réjouissons de nombreux usages qui sont faits de nous. Par exemple, nous sommes heureux d’offrir une contribution médicinale quand c’est nécessaire et approprié. La guérison nous intéresse beaucoup, et plusieurs de nos plantes possèdent des propriétés qui n’ont pas encore été découvertes et que nous avons hâte de partager avec vous. Il est intéressant de souligner que certaines de ces propriétés seraient controversées et très probablement illégales à l’intérieur de vos sociétés, en raison de leurs effets narcotiques. Pourtant, ces plantes, ou plutôt les fibres qu’elles contiennent, vous seraient d’une aide considérable puisqu’elles sont guérisseuses en soi, c’est à dire qu’elles savent pourquoi elles sont introduites dans un système ou dans un corps. Cette intelligence améliorerait et accélérerait le processus de guérison, puisqu’il y aurait communication entre les deux systèmes (ou plus) et qu’ainsi ce processus ne serait plus ralenti ni amoindri comme il l’est aujourd’hui. Il  ya choc toxique quand existe une incapacité d’envoyer ou de recevoir des messages guérisseurs chez l’un ou plusieurs aspects de l’être physique. Il y a impasse quand le corps croit à l’imminence d’une énorme invasion du système qu’il a juré de défendre. Quand un règne est incapable d’en reconnaître un autre comme le miroir de sa propre perfection, souvent les difficultés, le désastre et même la mort s’ensuivent. Cela est vrai sur tous les plans de l’expérience, tant physique que superphysique et supraphysique. L’expérience nous l’a démontré maintes fois.

En ce qui concerne les guérisons, une plante ou un arbre a une existence qui offre un certain type de compagnonnage avec l’être humain. Une plante domestique par exemple inhale, exhale, fait une pause, puis recommence le même cycle. Puisque ces cycles sont constants, vous ne pouvez pas observer la plus légère nuance de changement, mais chaque pause comporte un moment d’unité. Elle constitue le cycle réparateur qui restaure tout ce qui se trouve dans le « champ d’influence » de la plante. Il en est de même pour les plantes d’extérieur et les arbres, ce qui explique pourquoi la plupart des gens se sentent régénérés au contact de la nature. Tout le monde ne peut pas adorer enlacer un arbre, mais il suffit de s’installer tout près pour en retirer les bénéfices.

Nourrir tous ceux qui ont faim de légumes et de plantes.

En tant qu’espèces individuelles, nous sommes amenés à réagir de telle ou telle façon. Par exemple, nous sommes incités à nourrir autant d’affamés qu’il en existe avec ce que nous offrons. A cette fin, nous nous permettons d’ingérer les produits chimiques qui sont introduits dans notre sol, même si nous préférerions les rejeter. Nous n’avons pas de volonté individuelle, c’est à dire que nous ne pouvons pas, en tant que plantes individuelles, choisir de rejeter ce avec quoi on nous nourrit. Nous sommes cependant destinés à laisser la nature suivre son cours et nous avons confiance ne la longévité et en la régénération de cette planète ce qui nous soutient et nous guide en les époques incertaines comme celle-ci.

Il ne nous déplaît pas d’être consommés ou autrement utilisés au bénéfice de l’humanité et des autres espèces. Cela nous permet de remplir la fonction pour laquelle nous avons été créés (cultivés). Nous préférerions être consommés complètement, de sorte qu’il y ait moins de déchets. En fait, si c’était le cas, il n’y aurait pas de déchets, sinon très peu, puisque la plupart des espèces ont été conçues organiquement pour profiter de la terre de plusieurs façons qui sont encore mal comprises de vous. Selon notre expérience, l’attitude mentale de ceux qui nous étudient ralentit davantage notre évolution et la vôtre que la malheureuse qualité environnementale que subissent actuellement tous les règnes.

Notre règne, constitué de plantes, d’arbres, de semences, de fruits, de légumes, de racines, de feuilles, de frondes, de tiges, de fleurs et de tous leurs sous-produits, y compris ceux qui sont libérés dans l’air, dans l’eu, dans le sol et détruits par le feu, compose ces paroles qui parviennent maintenant jusqu’à vous. Cette même voix collective reconnaît notre parenté avec vous et avec les autres règnes. Nous croissons quand vous croissez, et notre conscience évolue en même temps que la vôtre. Les êtres les plus évolués de notre espèce sont ceux dont la fonction est parfaitement comprise et appliquée. Il y a peu de différences entre servir à nettoyer le foie de toxines cancérigènes ou procurer par le parfum un sentiment de bien-être à un cœur esseulé ou ébranlé. Nous désirons simplement être en communion avec votre vie sur le plan de la transformation cellulaire.

Nous n’existons que dans le moment présent. Nous sommes parfaitement conscients de notre permanence dans l’instant présent, mais nous n’avons pas comme vous la conscience du futur. Par exemple, un chou est conscient de ses racines et de chaque aspect du sol qui le soutient. Il est conscient de sa croissance et de sa fonction, d e ses voisions de potager et de tous les éléments qui le nourrissent. Il est conscient de servir un bien supérieur. A maturité, il fait l’expérience d’une transformation lorsqu’on le cueille dans le potager pour le placer dans un environnement différent, où il subit une autre transformation quand il est absorbé par un autre règne. Toutes ces expériences ont lieu au niveau de la pensée cellulaire ; elles appartiennent à l’espèce et au règne.

Nous sommes conscients que votre avenir vous préoccupe mais nous nous demandons pourquoi, si c’est ben le cas, votre présent ne vous préoccupe guère. C’est l’un des nombreux aspects de l’humanité que nous ne comprenons pas. En ce qui nous concerne, nous continuerons à nous offrir comme nous le faisons déjà, c’est à dire pleinement, parfaitement et dans un service inconditionnel à ce que nous appelons la Grande Merveille. Nous sommes satisfaits d’être ce que nous sommes.

chatons

LA VOIX DU REGNE ANIMAL

Nous vous offrons ces paroles dans l’une de vos langues usuelles. Nous parlons plusieurs langues et nous produisons plusieurs sons, mais notre méthode de communication la plus commune est celle que vous appelez le langage corporel. Vous utilisez aussi ce langage plus souvent que vous ne le pensez, mais vous préférez la plupart du temps employer des mots pour vous exprimer, même quand vos yeux et votre corps les contredisent. Dans notre langue, il n’y a pas de méprises subtiles, de tentatives de tromperie. Quand nous avons faim, nos intentions sont bien connues, et même dans les broussailles ou dans l’obscurité, notre énergie émet une fréquence vibratoire qui exprime ce que des mots ne pourraient dire.

La communication énergétique.

Plusieurs d’entre nous sont des prédateurs, à l’instar de plusieurs humains. Nos méthodes de chasse et nos efforts pour nourrir nos familles affamées diffèrent cependant des vôtres sous plusieurs aspects. Pr exemple, notre vibration et notre langage corporel pourraient signifie ceci : « Je suis une mère qui doit nourrir ses petits affamés. J’honore votre force vitale et votre choix de vous placer devant moi. En prenant votre vie, je vous honore encore plus, car je placerai votre force vitale dans mon propre corps et celui de mes jeunes« . Chaque espèce de notre règne a-t-elle de telles pensées avant de s’emparer d’une vie ? Non, car toutes les espèces ne sont pas conscients d’elles-mêmes. Pourtant, dans ce que vous appelez l’instinct animal, il existe une communication sur le plan énergétique. L’humanité n’aime pas trop se voir comme prédatrice ; elle préfère sans doute se qualifier de consommatrice.

Nous sommes vus comme les plus proches de l’espèce humaine quant à la capacité et au développement du cerveau. Vous considérez certains primates comme de lointains cousins de l’espèce humaine. Nous espérons ne pas trop vous offenser en affirmant que ce n’est pas toujours flatteur. Ceux qui se proposent volontaires pour vos expériences le font par choix, de même que ceux qui tentent de communiquer avec vous par un langage symbolique. Vous croyez que la science étudie la nature, mais celle-ci par nécessité, doit être vigilante à son endroit. Des volontaires de chaque espèce participent à vos expériences et vivent parmi vous comme vous l’entendez. Il s’agit d’une collaboration mutuelle, mais fréquemment, ce qui est appris semble n’avoir que peu d’utilité ou de signification tant pour vous que pour nous.

Notre histoire est aussi variée que la vôtre. Plusieurs d’entre nous sont originaires de cette planète, mais certaines espèces sont nées ailleurs, génétiquement parlant. Nous trouvons intéressant que votre instinct de prédateurs porte peu d‘intérêt aux espèces provenant d’ailleurs. Ce qui n’est pas dans votre mémoire cellulaire ne semble pas vous intéresser beaucoup, de sorte que nos chemins sont parallèles et ne se croisent jamais. Nous nous intéressons au présent et au futur, mais nous n’avons aucun intérêt à reconstruire notre passé. Ce n’est pas parce que nous nous intéressons uniquement à la survie de nos espèces individuelles, mais plutôt parce que nous comprenons que la perfection nous a conduits jusqu’à ce moment et qu’elle nous conduira encore plus loin. Dans le règne animal, le développement ne se fait pas au même niveau d’expérience que chez les humains. Nous le comprenons et nous n’envions pas les nombreux chemins que suit l’humanité dans ses efforts pour comprendre ce qu’elle est tandis que sa conscience s’accroit.

CRISTAL

LA VOIX DU REGNE MINERAL

Nous sommes le plus ancien règne connu. Il est vrai qu’il s’agit d’un règne terrestre, mais nous sommes aussi beaucoup plus. La diversité de nos ressources englobe une vaste partie de l’univers. Plusieurs d’entre vous se sentent mieux de vivre dans telle région plutôt qu’une autre. Peut-être croyez-vous que c’est l’époustouflante beauté du rivage, de la plaine ou de la forêt qui vous retient dans ce lieu, mais il est plus probable que ce soit la composition du sous-sol. La Terre est composée de particules universelles dont la densité crée la masse physique de la planète. Ses composantes ne sont pas distribuées également, mais dans des vortex stratégiquement situés. Ces anomalies apparentes procurent à la Terre la diversité dont elle s’enrichit. Elles servent aussi de champs de force énergétiques actifs/ passifs et de récepteurs/ conducteurs qui canalisent l’énergie universelle vers tout ce qui existe sur la planète et à l’intérieur de celle-ci. Les radiations solaires maximisent ces énergies, intensifiant ou diminuant leurs effets afin de favoriser la croissance accélérée de tout ce qui se trouve sous l’influence de la Terre. Ces champs de force énergétiques peuvent causer un accroissement ou un décroissement de la population de n’importe quelle espèce. Ils influencent également votre relation avec l’environnement, car, en tant qu’espèce, vous « suivez » ces énergies partout où vous allez. Ce qui fait que vous vous sentez plus à l’aise dans telle ou telle grande ville plutôt que dans telle autre se trouve sous vos pieds, dans le substrat terrestre, dont le contenu exerce l’influence du règne minéral.

Un partenariat avec le règne minéral

L’énergie cristalline a déjà été utilisée auparavant pour guérir et améliorer la planète. Ce n’est donc pas une idée nouvelle, bien que son approche puisse certainement l’être. L’humanité comprend petit à petit que le quartz peut avoir de nombreuses utilisations. En extrapolant à partir de ces théories, vous découvrirez bientôt d’autres façons de canaliser cette énergie curative des minéraux au lieu de simplement l’exploiter. Quelle est la différence ? L’une des deux méthodes sous-entend un partenariat entre les règnes, tandis que l’autre les met en opposition. L’humanité est toujours en conflit avec elle-même sur tellement de questions qu’elle doit reconnaître que les cristaux ne révéleront leur énergie qu’en temps et lieu. L’énergie cristalline ne se laissera pas utilisée pour la fabrication des armes. On a déjà démontré que cela nuisait à la planète sous tous les aspects. Nous prêterons nos efforts à la technologie, non aux armements. La preuve est faite. Une montagne ne se dépêche pas à créer son sommet, car elle sait que celui-ci est assuré, que rient d’autre n’attend d’en prendre la place. Le règne minéral fut le premier, et il sera un jour le dernier, mais ce temps se révélera au-delà du moment présent.

Il est évident que le règne minéral est le plus dense ou le plus solide de tous, mis les propriétés qui le gouvernent sont aussi les plus subtiles. La croissance de l’humanité également a été subtile en comparaison de celle de la vie dans d’autres mondes, mais cela changera bientôt. Tous les règnes, en partenariat, atteindront une conscience supérieure. C’est le désir du règne minéral de rendre votre transition la plus douce possible. Nous espérons que vous continuerez à accueillir l’ide que nous vous offrons de l’intérieur, de l’extérieur et du dessous. Nous serons encore disponibles pour vus tant que la sagesse et l’intelligence supérieurs à la nôtre nous indiqueront de le faire.

LE BERGER

LES FLEURS ET LES ANIMAUX DOMESTIQUES

Les fleurs ont déjà été parmi les espèces les plus avancées et les plus conscientes de cette planète ; Vous serez peut-être étonnés d’apprendre que certaines variétés ont même été les enseignantes des premières générations de Lémuriens. Ces variétés très intelligentes et très puissantes rappelaient à l’humanité naissante qu’elles étaient leurs gardiennes. Elles affirmaient l’importance de « cultiver son jardin ». Vous vous en souvenez ? Les fleurs et les plantes possédant la plus haute vibration sont les descendantes de ces variétés conscientes. Plus que toutes les autres, elles comprennent l’humanité, ses besoins et son évolution.

Nous avons précisé déjà que les plantes restaurent. Nous ajouterons ici que les fleurs réapprovisionnent ; autrement dit, elles alimentent et ravivent le feu intérieur ou la passion de la vie. Voilà pourquoi certains parfums et certains arômes ont toujours été très recherchés. Les Lémuriens, vos plus anciens ancêtres doués de conscience, avaient le sens de l’odorat très développé, grâce aux dons reçus de leurs enseignantes, des fleurs géantes mesuraient parfois tout près de deux mètres de diamètre. Les premiers Lémuriens, qui se souciaient très peu de leur  corps physique, se sont facilement dissociés de leur environnement. Les fleurs enseignantes leur ont appris à respirer de manière à régénérer la capacité de l’âme-esprit à demeurer dans un véhicule physique. Elles ont aussi contribué à la création et au développement des poumons physiques. L’histoire véritable de ces êtres floraux a sombré dans la mythologie et le folklore comme tant d’autres espèces merveilleuses qui se sont éteintes. Nous dirons simplement ici que ce qui passe aujourd’hui pour une énergie fantaisiste et infantile fut jadis une sagesse élémentaire très puissante, quoique innocente.

Les animaux domestiques

Plusieurs d’entre vous se demandent si les animaux domestiques ont la capacité de guérir leur propriétaire ou d’absorber des énergies négatives à leur place. La réponse est oui, mais cela n’est pas aussi fréquent que plusieurs semblent le croire. Le règne anima lest d’abord sauvage et ensuite domestique. L’espèce humaine est d’abord domestique et ensuite sauvage. Les animaux domestiques sont une sous-catégorie d’une famille non domestiquée, et non de simples descendants d’ancêtres sauvages. Presque n’importe quel animal peut devenir domestique, mais toutes les espèces ne peuvent être domestiquées. La différence réside dans la sous-catégorie elle-même, quelque peu comparable à une famille animique. Il est également intéressant de noter qu’il y aune différence entre un animal domestique et un animal de compagnie, tout comme il yen a une entre le gibier et un animal élevé pour la consommation humaine, même s’ils appartiennent à la même espèce.

Un animal de compagnie peut détourner ou rediriger une énergie qui autrement affecterait son compagnon humain. Il ne s’agit pas de guérison au sens où vous l’entendez habituellement, mais le résultat est le même. Très sensibles aux vibrations, les animaux peuvent en distinguer les fréquences. Les énergies discordantes leur sont désagréables et ils sentent souvent qu’il vaut mieux pour eux en débarrasser le plus possible leur environnement immédiat. Les chiens peuvent parfois le faire en jappant, remplaçant ainsi une énergie néfaste par une autre qu’ils préfèrent. La prochaine fois que vous verrez un chien japper sans raison apparente, dites-vous que son action a peut-être un motif approprié. De même, un chat peut bondir sur une proie qui semble inexistante, mais il est probable que ce sur quoi il s’est jeté s’est dissous.

Compte tenu des activités que nous venons de mentionner, les animaux de compagnie peuvent aussi détourner de leur maître les énergies destructrice avant qu’elles soient absorbées par l’aura ou la matrice de  celui-ci. Ils sont capables de diriger cette énergie ailleurs et de la remplacer par une autre, plus équilibrée. Plus l’animal est proche de son maître, plus cette tâche est facile et rapide à effectuer. C’est pour les animaux qui ont la possibilité de dormir près de leur maître que c’est le plus facile. Une maladie chronique ou mortelle est plus difficile à traiter. La capacité de l’animal de compagnie de guérir sa contrepartie humaine dépend du lien qui les unit et de leur compatibilité. L’énergie doit trouver une résonance ou une attraction à laquelle s’attacher afin de libérer son poison. Si un animal devient trop  attaché au poison, il ne pourra peut-être pas s’en séparer assez souvent pour restaurer sa propre harmonie. Les propriétaires d’animaux de compagnie ignorent souvent les cadeaux que leur font leurs compagnons ou les sacrifices qu’ils font pour eux.

L’absence de préoccupation pour les animaux peut devenir une préoccupation pour les humains

La longévité de certaines espèces préoccupe beaucoup le règne animal. La disparition de plusieurs de nos compagnons, l’empiècement de l’humanité sur les habitats qui nous sont précieux et déjà trop peu nombreux, et le manque de conscience avec lequel le gibier est chassé comme de la simple marchandise. Est-ce que nous vous recommandons d e devenir végétariens pour que nous demeurions nombreux ? NON, nous comprenons vos besoins, car nous comprenons les nôtre s, mais ce manque aigu de préoccupation pour nous risque de devenir bientôt une préoccupation pour vous-mêmes. Lorsqu’une espèce se retourne contre une autre, le résultat est souvent désastreux  pour les deux. Déjà, il y a des virus des infections et d’autres anomalies chez le gibier qui fait partie de votre approvisionnement alimentaire. Cela n’est pas dû uniquement à de mauvaises conditions de transport et d’élevage, mais à une véritable rupture des communications à l’intérieur des espèces et entre elles. Un véritable respect et une véritable communication entretiennent le bien-être chez les espèces et entre elles, tandis qu’un manque de respect et une mauvaise communication génèrent des maladies qui, ignorées ou négligées, compliquent davantage la situation. Nous ne blâmons personne. Nous soumettons simplement ce sujet à vos réflexions puisque l’occasion de dire notre vérité nous est offerte.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer les sources et le site de Francesca :  https://medecinehistorique.wordpress.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s