La musique, un agent thérapeutique dans le traitement des maladies

Quand on reconnaître plus largement les effets thérapeutiques de la musique, on l’emploiera sans doute davantage dès les premiers signes d’une maladie mentale. On estime généralement qu’elle touche les malades mentaux de façon plus immédiate et efficace que ceux qui sont atteints de maladies physiques.

la musique

Dans les cas d’idiotie, c’est le lien entre le corps éthérique et le corps du désir qui est rompu. Le corps éthérique est régi par le Verseau et s’accord au LA majeur, trois dièses ; le corps du désir est régi par le Capricorne, accordé au SOL majeur, un dièse. Le mental est régi par le Sagittaire, FA majeur, un bémol. L’Esprit est régi par le Lion et accordé au SI bémol majeur, deux bémols.

Harriet Ayers Seymour, présidente du conseil de la division musicale du comité des bénévoles des hôpitaux de New York, est aussi une pionnière en matière de musicothérapie. Son expérience été mise en pratique avec la collaboration des médecins pendant plusieurs années dans de nombreux hôpitaux.

Voici une liste partielle de ses ordonnances musicales :

Pour les personnes atteintes de paralysie et souffrant de problèmes aux articulations : les marches de Sousa, le chœur d’Anvil, l’ouverture de Guillaume Tell, les danses hongroises de Brahms, « By the Waters of Minnetonka ».

Pour celles qui souffrent de tuberculose : les valses de Strauss, « La paloma », « Menuet en sol », « Sérénade » de Schubert, « Marche des soldats de bois », « Berceuse » de Brahms, « Ave Maria » de Schubert, « From the land of the Sky Blue Water », « Somewhere, Over the Ranbow ».

Pour les personnes traitées pour un problème cardiaque : La Barcarolle », « Le Danube bleu », « Valse en la mineur » de Chopin, la musique de tango, « Humoresque », « l’Oriental » de Cui, « Song of India », « Dona e mobile », « Oley Speake’s » Sylvia ».

Pour les personnes souffrant d’insomnie et de douleurs en général : « Le Chant du printemps » de mendelssohn, « Méditation de Thaïs », les préludes de Chopin, « On Wings of Song », l’andante de la « Cinquième symphonie » de Beethoven, l’adagio de la « Symphonie pathétique » de Beethoven.

Pour soulager les personnes souffrant d’afflictions mental s et nerveuses : chants folkloriques rythmés, « County Derry », chansons de Stephen foster, tangos espagnols, danses hongroises de Brahms, marches de Sousa, valses de Strauss, musique de Gilvert & Sullivan, « Indian Love Call », « My Wild Irish Rose », « Wishing », « Estrellita ».

soigner par la musique

On a fait des essais avec la voix humaine au New York State Hospital de Ward’s Island pour les malades mentaux. Les médecins ont constaté que le chant pouvait apaiser des nerfs et un cerveau fatigués, et que la voix humaine semblait plus efficace que la musique instrumentale pour le traitement des malades mentaux. Parmi les autres observations retenues à la suite de ces expériences, on note celles-ci : une voix de soprano soulage mieux les cas de mélancolie aiguë, une voix de ténor, haute et claire, a plus d’effet sur les personnes souffrant de ramollissement cérébral, tandis que les sons profonds et riches d’une voix de baryton soulagent les paranoïaques.  Il a été démontré  plusieurs reprises qu’un esprit déséquilibré est particulièrement sensible aux vibrations musicales. Un pianiste russe, jouant des solos pour des malades mentaux, a constaté que le jazz était nettement nuisible, tandis qu’une musique douce et apaisante parvenait à calmer les plus violents. Mettant cette connaissance ne pratique à des fins nationales et raciales, les Soviétiques ont banni, il y a quelques années, les disques de jazz.

A la fin de la première guerre mondiale, en 1918, des expériences d’un grand intérêt en musicothérapie ont été tentées par Margaret Anderton, musicienne et infirmière avec des soldats canadiens blessés. Les résultats concordent si bien avec les enseignements occultes sur le sujet que nous citerons l’extrait suivant d’une entrevue accordée par Madame Anderton à la presse de l’époque.

« Il existe deux façons principales de traiter les patients, dit Madame Anderton, bien qu’il n’y ait pas deux cas semblables. Mais, de façon générale, je fais entendre de la musique pour toute forme de névrose résultant de la guerre, maladie qui affecte le mental, et je fais exécuter la musique par le malade lui-même dans les cas relevant de l’orthopédie et les cas de paralysie. On emploie différents types d’instruments selon chaque type de maladie. C’est probablement le timbre d’un instrument qui joue le rôle le plus important en musicothérapie, et c’est pourquoi les instruments à vent sont particulièrement efficaces en raison de leur qualité spéciale. Les bois sont très efficaces pour soulager les séquelles de type névrotique de la guerre en raison de leur ton pénétrant et soutenu. La musique produite par des instruments donne habituellement de meilleurs résultats que le chant, car un élément personnel, indésirable dans ce cas, se mêle généralement à la voix humaine. Parfois, cependant, c’est la voix qui réussit le mieux. Le timbre des bois produit toutefois plus d’effet sur les centres nerveux que la voix ou le son du piano dont le timbre vaut surtout pour les personnes atteintes de surdité, car elles peuvent sentir les vibrations dans leur colonne vertébrale« .

« Certaines guérisons tiennent presque du miracle, quel que soit le sens que l’on donne à ce terme. Des blessés souffrant d’amnésie retrouvent la mémoire, des cas de folie aiguë temporaire sont guéris, des muscles paralysés revivent. Un capitaine qui avait été projeté dans les airs et enterré par les débris lors de l’explosion d’une bombe ne se souvenait même pas de son nom jusqu’à ce que la musique le guérisse« .

corinne

Ecrit par Corinne Heline

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer les sources et le site :  https://medecinehistorique.wordpress.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s