LES CRUSTACES ET LA PHARMACOPEE

 

Une des plus anciennes citations scandinaves sur les écrevisses nous amène cependant de façon complètement différente à son utilisation en dehors de la gastronomie, à savoir en médecine. L’évêque universel du diocèse Västerås, à l’ouest de Stockholm, Peder Månsson, parfois considéré comme le premier scientifique suédois, recommanda en 1522 dans un de ses livres l’utilisation de l’écrevisse, dissoute dans l’alcool, comme remède contre le choléra.

crustacésLe rôle joué par l’écrevisse dans l’histoire de la médecine n’est pas anodin parce qu’il a deux buts diamétralement opposés, les deux expliquant les causes de la maladie et comment la soigner. L’erreur la plus commune et la plus répandue concernant l’écrevisse en médecine populaire est probablement que le cancer est disséminé par les mouches venant d’écrevisses malades se posant sur l’homme. Cette affirmation se retrouve dans les collections du XVIIIe siècle concernant la médecine populaire en Scandinavie et sur plusieurs sites sur le continent.

Depuis l’Antiquité classique les écrevisses ont été très utilisées en pharmacologie scientifique et populaire. Dans la plupart des cas, elles ont été recommandées contre le cancer, selon des préparations différentes. Mais l’écrevisse peut être conseillée pour beaucoup d’autres traitements. Les livres médicaux au XVIe siècle indiquent que le jus obtenu par broyage dans un mortier d’une écrevisse femelle vivante soulage les douleurs des travaux forcés et accélère le rejet du placenta. La même préparation est capable de soigner d’autres maux tels que l’eczéma sec, les brûlures du soleil, les douleurs cardiaques et d’estomac, l’épilepsie, les maladies vénériennes, la tuberculose et les leucorrhées et elle est considérée également comme analgésique en général et comme sudorifique.

Si on fait un gargarisme avec cela, c’est très bon pour les brûlures d’estomac. Si on coupe un morceau d’un ongle d’orteil d’un patient fiévreux et qu’on le place sous la carapace d’une écrevisse et qu’on la relâche dans un ruisseau, elle emporte la maladie.

Plus étrange, un exemple au moins est connu en ce qui concerne l’usage médical de l’écrevisse au cours du XXe siècle. Il s’agit des « pierres d’écrevisses » c’est-à-dire les réserves calciques hémisphériques (gastrolithes) localisées sur les deux cotés de la paroi stomacale de l’écrevisse. Il y a 500 ans, les médecins les ordonnaient comme remède contre la peste, mais ce n’est qu’il y a 100 ans que ces pierres d’écrevisses furent disponibles dans les pharmacies. En poudre on les avale pour lutter contre les brûlures d’estomac, le calcium pouvant de toutes façons avoir un effet positif dans ce cas précis, mais surtout ces petits fragments étaient utilisés en cas de corps étranger sous les paupières et qu’on n’arrive pas à enlever. Les gens croyaient que si vous mettez une pierre d’écrevisse sous les paupières, cela déclenchera un ruisseau de larmes qui lavera ce corps étranger.

Pharmacopée

De vieux médecins ont relaté que des patients dans les années 1920 ont eu les yeux très abîmés par ce traitement et les inflammations qu’il provoquait.

Les pierres d’écrevisses faisaient aussi partie de l’odontologie populaire. Au moyen de cire et de résine de cerisier, on pouvait coller une pierre dans une dent cariée et cela avait un rôle cosmétique (mais de peu de durée). On pouvait aussi avaler de la poudre pour soigner la syphilis, les calculs dans la vessie (préconisé par Martin Luther et autres), les convulsions et les vomissements de sang. Quand les docteurs diplômés du XVIIIe siècle donnaient des pierres d’écrevisses à leurs patients ayant des ennuis gastriques, cela pouvait avoir un effet positif si le pH était augmenté dans un estomac trop acide.

Traduction de l’article effectuée par C. SOUTY-GROSSET,

UMRCNRS6556, Université de Poitiers, France J.-Ö. SWAHN

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer les sources et le site :  https://medecinehistorique.wordpress.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s