24 MOTS et PHRASES MAGIQUES – Midaho

Pour activer l’énergie de ces mots ou phrases, le procédé est simple : il s’agit de s’asseoir quelque part et d’associer en les prononçant son nom et le mot ou la phrase que l’on souhaite activer, puis de laisser son bras tourner dans le sens des aiguilles d’une montre aussi longtemps que ce mouvement se continue, c’est ainsi que l’énergie du mot ou de la phrase concernés sera activée et déclenchera dans l’invisible une série de réactions toutes positives pour permettre à l’homme de résoudre ses problèmes et de recevoir davantage de paix, de Lumière et d’amour.

midaho

Quelques  précisions …

Il est important que les sons des mots et phrases soient prononcés de façon exacte.

Le procédé à utiliser est expliqué dans les différents Enseignements mais je le reprends ici

S’asseoir sur un siège, laisser son bras droit aller le long de son corps sans tensions, se concentrer sur ce que l’on fait, ne penser à rien d’autre.

Prononcer son nom et son prénom, prononcer le mot ou la phrase magique de façon exacte à voix haute ou à voix basse ou murmurée et laisser son bras droit tourner de lui-même dans le sens qu’il va prendre.

Lorsqu’il tourne dans le sens des aiguilles d’une montre cela indique que l’énergie du mot ou de la phrase magique est activée.

Tout le temps qu’il tourne, le laisser tourner et répéter sans cesse son prénom et nom puis le mot ou la phrase magique que l’on visualise si possible en majuscules et en lettres de Lumière.

Le bras peut tourner à la verticale comme le ferait un pendule ou faire de grands moulinets devant soi, cela n’a pas d’importance. Le laisser agir de lui- même.

Puis le bras s’arrête de lui-même et reste immobile, mais il peut également amorcer un mouvement dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Dans les deux cas cela indique que le travail est terminé, que l’activation du mot ou de la phrase est terminée.

Si le bras dès le départ tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre ou reste immobile cela nous indique que ce mot ou cette phrase ne peuvent être activé, soit parce que ce mot ou cette phrase ne nous correspond pas, soit parce qu’il ou elle est inutile dans le cas présent, soit parce que nous l’avons déjà activé peu de temps auparavant et que son énergie est toujours en activité, il est impossible alors d’en « faire plus ».

La foi est indispensable à l’homme pour que ces mots magiques qu’il prononcera soient efficaces.  (à dire à voix haute ou basse et les visualiser en même temps)

premier enseignement

Premier Enseignement : 

Alléger la Terre : SALTUS (se prononce usse)

il suffit de le répéter à voix haute ou murmurée comme un mantra pendant un quart d’heure, vingt minutes ou davantage par jour, alors les choses commenceront à changer autour de la personne qui le prononcera ainsi.

Deuxième  Enseignement : 

Se libérer de ses épreuves : SOLIBUS

ce mot est à répéter par l’homme en détresse, l’homme qui se sent un peu perdu, un peu dépassé par les événements, dépassé par les épreuves, qui a encore la force de s’adresser au Ciel mais qui est bien près de baisser les bras, qui ne sait plus en quoi il doit espérer, en quoi il doit croire. Que l’homme s’y connecte souvent, plusieurs fois dans la journée et plusieurs jours de suite jusqu’à ce que son épreuve ait disparu.

Troisième Enseignement : 

Améliorer sa santé dans le cas d’une maladie (physique) : SALAMBA (se prononce comme on prononce le am dans bambi ou bambin) Il faut le mettre dans tes cellules, le faire tien, l’intégrer en toi, le faire vivre, l’activer, activer son énergie, le visualiser en Lumière puis bouger ton bras, tu sais lorsque tu t’en sers comme d’un pendule et que tu fais tourner ton bras en prononçant ce mot.

Pour un enfant, la personne aura toujours l’autorisation car l’on a toujours l’autorisation d’aider un enfant à guérir. La personne n’a donc même pas à poser la question de savoir si elle a l’autorisation, c’est plutôt au niveau pratique que c’est un peu plus difficile. Il faut mentalement accoler le prénom et le nom de cet enfant en Lumière au mot magique, lui-même en Lumière et en lettres majuscules et activer le bras, en le faisant tourner dans le sens des aiguilles d’une montre comme un pendule jusqu’à ce qu’il ne tourne plus de lui-même.

Quatrième Enseignement : 

Se dépolluer des ondes électromagnétiques : SAVARAH

Il faut l’activer dans son aura, l’y inscrire en lettres de Lumière. L’on peut aussi le visualiser à l’intérieur de son corps toujours en lettres majuscules, à la verticale, du haut vers le bas et le long de son aura, devant soi, à gauche et à droite, au-dessus de soi à l’horizontale. On peut donc l’activer sur soi et en soi.

Quand je te dis de l’activer, il s’agit de dire ce mot, de le prononcer à voix haute ou basse en faisant tourner son bras le long de son corps ou devant son corps dans le sens des aiguilles d’une montre comme un pendule et tant que le bras tourne cela active le mot. Lorsque le bras cesse de tourner, cela signifie que le mot est assez activé dans le corps et dans l’aura.

Exceptionnellement une mère peut le faire pour ses enfants petits car ils ne sont pas en âge de comprendre ces choses et d’agir par eux- mêmes en conscience. Oui, qu’elle le fasse alors en répétant ce mot et en l’associant au prénom et au nom de son enfant, exceptionnellement elle en a l’autorisation car elle est responsable de ses enfants et donc de leur santé. C’est à chacun de choisir de se protéger ou non. Tu n’as donc pas à faire cela pour d’autres.

cinquième enseignement

Cinquième  Enseignement : 

Se libérer des mémoires négatives rapportées de ses vies antérieures : PINANS(se prononce pinance)

Sixième Ense ignement : 

Se libérer des mémoires négatives héritées de sa lignée maternelle ou de sa lignée paternelle :

TANYIA

Ce mot, comme les autres, doit être prononcé en Lumière de préférence, et visualisé sur la personne ou sur son identité, à savoir, son prénom et son nom de famille au moment où elle fait ce travail. La personne doit visualiser ce mot sur son nom comme si ce mot entrait dans son nom, imprégnait son nom, faisait un avec son nom et comme tu l’as appris la personne qui fait ce travail doit activer l’énergie de ce mot aussi longtemps qu’il est nécessaire, continuer cette visualisation, et prononcer ce mot suivi de son nom tant que son bras tourne, et son bras peut tourner longtemps, de longues, longues minutes si les mémoires de sa lignée sont importantes, Je précise si les mémoires négatives sont importantes, car Je suis formel, ce mot n’ôte que les mémoires négatives.

A ce propos, parlons des enfants : un enfant ne peut pas faire ce travail mais l’un de ses parents, son père ou sa mère a l’autorisation de le faire pour lui, sachant que cette autorisation est exceptionnelle. Un être humain dans tous les autres cas ne peut pas faire ce travail pour un autre mais pour son enfant il le peut. Il s’agit alors de faire exactement la même chose que pour lui, il doit répéter ce mot qu’il visualise en Lumière en l’associant au prénom et au nom de famille de son enfant, il répète ce mot et ce nom, inlassablement, tant que son bras tourne dans le sens des aiguilles d’une montre car tant que son bras tourne, l’énergie de ce mot est activée et travaille à la libération des mémoires négatives dont son enfant est porteur.

Lorsque le parent, la mère par exemple, fait ce travail pour son enfant, elle libère son enfant des mémoires de sa lignée à elle, mais également, de la lignée paternelle de l’enfant. Là encore, le processus est le même, il s’agit de répéter ce mot comme on répète un mantra associé à ses prénom et nom, prénom usuel et nom d’état civile tout en activant l’énergie de ce mot par le mouvement rotatif du bras droit. Du bras gauche pour un gaucher.

Septième Enseignement : 

Se libérer des mémoires négatives rapportées de sa gestation : SALAVOR

Se libérer des mémoires négatives de sa vie présente : PARCHIM 

La mère peut également libérer son jeune enfant des mémoires négatives de sa vie actuelle Il faut dire les mots avec le nom l’un après l’autre, c’est préférable.

Tu actives d’abord SALAVOR, ensuite dans un deuxième temps PARCHIM.

Huitième Enseignement : 

Se libérer des mauvais sorts, de tout occulte simple et des énergies négatives :

ZIZERA (prononcer Zizéra)

Le procédé consiste à activer l’énergie de ce mot en se servant de son bras droit comme d’un pendule, tant que le bras tourne dans les sens des aiguilles d’une montre, le mot est activé et libère l’être de toutes les énergies négatives qui l’encombrent, l’alourdissent et l’entravent. Lorsque cette libération est terminée, le bras cesse de tourner et la plupart du temps, il commence alors à tourner quelques instants dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Que l’homme profite de ces quelques secondes pour remercier, un simple merci adressé à la Vie, à Dieu, c’est tout et tout est dit, l’homme alors est de nouveau purifié, libéré. On ne peut pas l’utiliser pour quelqu’un d’autre, le transmettre, oui et cette autre personne est libre dans son choix de se libérer ou non. (sauf ses enfants)

Neuvième Enseignement : Améliorer la santé des enfants

Maladies virales : VOXIMA

Maladies microbiennes : PAÜRINS (prononcer pa u rince)

Toutes autres maladies (y compris psychologiques) : TUYAN (yan de riant)

Tu actives l’énergie du mot en utilisant ton bras droit comme un pendule qui tourne dans le sens des aiguilles d’une montre, tu répètes le mot que tu visualises en lettres majuscules et en Lumière si possible, tu visualises en même temps accolé à ce mot, superposé à lui, le prénom et le nom de l’enfant concerné.

Les grands-parents, les proches, tous ceux qui aiment les enfants et souhaitent leur guérison peuvent utiliser ces mots, c’est une autorisation qui est donnée car un petit enfant ne peut pas se soigner seul.

Dixième Enseignement : 

Combattre l’état dépressif : LIVOR 

Prononcer le mot LIVOR en le visualisant en lettres majuscules par- dessus son prénom et nom comme si l’on voulait coller ce mot à son prénom et nom. Si d’emblée le bras tourne dans le sens inverse, cela signifie que l’être n’a pas besoin de l’énergie de ce mot, cette énergie lui serait inutile ou ne correspondrait pas à son problème.

Onzième Enseignement : 

Ouvrir son coeur à l’Amour divin : LIGUR (prononcer comme le mot figure)

Douzième Enseignement : 

Raffermir sa foi, demander l’aide divine : LAETAM (prononcer la étame)

Notre aide ne demande qu’à se donner mais il faut y croire et il faut la demander.

treizième enseignement

Treizième Enseignement : 

Recevoir un cadeau de la Vie, un cadeau du Ciel : TULUYAN (ne pas prononcer « tuluyane» mais tu l u y an )

La personne visualise son prénom et son nom, en lettres de Lumière si possible et ajoute ce mot sur son nom comme si elle l’appliquait dessus, tu vois comme si les deux mots étaient vraiment l’un sur l’autre ; elle prononce à voix haute ou basse ce mot suivi de son nom sans cesse tout en faisant tourner son bras.

Quatorzième  Enseignement : 

Rapprochement de deux personnes qui s’aiment et qui ont été séparées :

XIFIPAN (an comme dans le mot enfant)

Pour activer ce mot et le rendre effectif, lui donner toute sa puissance il faut visualiser en lettres majuscules de Lumière de préférence, si c’est possible mais ce n’est pas indispensable, le prénom et le nom de la personne concernée puis superposer à ce prénom et ce nom son propre prénom et son propre nom toujours en lettres majuscules et ensuite superposer en troisième position donc, ce mot magique lui aussi en lettres majuscules et faire en sorte ainsi que ces deux noms et ce mot s’interpénètrent.

Quinzième  Enseignement : 

Libérer les hommes, bêtes ou lieux de tous esprits mauvais et démons : ZAZIRI

Fermer les passages par lesquels passent les esprits mauvais et démons :

ZIZURARU 

Dans certains cas : ZIZERA, ZAZIRI…, l’immobilité du bras ou son mouvement en sens inverse nous indique qu’il n’y a rien à dégager, que l’harmonie est déjà présente. Une personne peut libérer un autre être humain, il doit même libérer ses enfants mineurs s’il soupçonne la présence de ces entités mais il a l’autorisation et dans le cas seulement de ces deux mots magiques, de libérer les êtres qui vivent sous son toit ou qui lui sont très proches : ses enfants majeurs en effet, son conjoint, voire un frère, une soeur, une mère, un père, un animal domestique.

Seizième  Enseignement : 

Se libérer de toutes malédictions, de tous mauvais sorts, de toutes ombres et de

toutes leurs réactivations : SURPE TAM SILTO PRAM (prononcer surpé tame silto prame)

Cette phrase est faite pour libérer un être vivant, bête ou homme. (y compris un enfant en gestation)  Elle libère l’ombre qui a été envoyée ou activée sur la personne dans sa vie présente et non des temps anciens (lignée familiale).

Dix- Septième Enseignement : 

Abattre les obstacles pour réaliser un projet : SOLNEM TARAM POL (prononcer OL comme dans bol)

Il est important d’activer cette phrase souvent, tous les jours ou régulièrement jusqu’à ce que le projet soit réalisé et bien préciser de quel projet il s’agit pour vous.

Dix- Huitième Enseignement : 

Améliorer sa santé physique ou morale : SULNEM PAL TORAM ET TUI (prononcer sulnem pal torame ette tui)

C’est une phrase qui peut guérir tout être humain ou tout animal. Si tu veux activer cette phrase magique pour guérir une bête domestique, tu formuleras ta phrase ainsi : pour guérir x, prononce le nom de l’animal, le chat ou le chien qui habite chez un tel et tu fais suivre ces mots de la phrase magique que tu visualises en lettres capitales et en Lumière de préférence. Tu répètes ces mots plusieurs fois tant que ton bras tourne dans le sens des aiguilles d’une montre car ainsi tu actives l’énergie de guérison que cette phrase véhicule au coeur même de l’animal et dans toute son aura.

Il faut activer la phrase chaque jour jusqu’à la guérison totale.

Dix- Neuvième Enseignement : 

Libérer tous lieux de toutes magies de l’ombre et de toutes mémoires négatives : TARUM SOL PLATIN (prononcer tar u me sol platine)

Pour libérer un lieu, il s’agit d’activer le bras et de l’utiliser comme un pendule que l’on fait tourner dans le sens des aiguilles d’une montre en associant la phrase magique avec le nom du lieu, si ce lieu a un nom ce qui est souvent le cas dans les exploitations agricoles par exemple, sinon il faut associer la phrase magique avec le nom du propriétaire des lieux ou du locataire des lieux. L’on peut formuler ainsi par exemple : la maison de ma fille untel et son jardin : Tarum Sol Platin.

Lorsque le lieu n’appartient à personne en particulier, oui l’autorisation est donnée.

Dans certains cas précis particuliers, la personne peut activer cette phrase pour un membre de sa famille proche, un père, une mère, un époux, une épouse, un enfant majeur, mais puisqu’il ignore à priori s’il a cette autorisation d’activer cette phrase pour cette autre personne, il lui suffira de prononcer les mots associés à cette personne et à son lieu en laissant son bras libres de tourner ou non. Si le bras s’active et tourne dans le sens des aiguilles d’une montre c’est bien entendu que cette autorisation est acceptée et que la personne peut travailler pour ce membre de sa famille. Si le bras reste immobile, inutile d’insister soit cela signifie que le lieu est sain soit que cette autorisation est refusée, et que c’est à la personne elle-même de se libérer.

Vingtième Enseignement : 

Débloquer une situation : SALVI TOM SERUEL (prononcer salvi tom séruel)

Il faut que la personne commence par prononcer à voix haute ou basse son prénom et son nom puis le motif qui concerne sa demande, la situation concernée en quelques mots.

midaho livre

Source : Blog de Francesca https://medecinehistorique.wordpress.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s