L’hygiène individuelle

 

La relaxation est le meilleur moyen de se maintenir en forme, physiquement et mentalement. En effet, médicaments et cures de sommeil ne guérissent que superficiellement. Dès que le sujet recommence à avoir trop d’activité, la rechute de fatigue survient. La relaxation fait appel à des forces intérieures que l’individu ne soupçonne même pas. Elle s’apprend et constitue le seul moyen vraiment naturel de prévenir et de guérir la fatigue nerveuse. Physiquement, elle permet une meilleure répartition du travail musculaire et une économie d’énergie ; psychologiquement elle apporte les forces nécessaires pour affronter la vie quotidienne et les soucis avec un maximum de décontraction.

hygiène

La relaxation produit dans l’organisme des changes notables : la chaleur de la peau s’élève, la température diminue, les rythmes respiratoire et cardiaque sont modifiés, etc. pratiqué efficace, au sens propre du mot, elle peut aussi être nocive si on l’apprend mal, c’est-à-dire seul.  D’une manière générale le tonus s’amoindrit et le sujet éprouve une sensation de bien-être physique. Mentalement ses pensées se déroulent librement et sans angoisse. C’est ce que l’on nomme « la paisible idéation ». Parallèlement, il ressent une impression de pesanteur : la nuque, le bassin semblent s’enfoncer dans le sol. Il ressent également une agréable impression de chaleur qui envahit tout son corps. L’anesthésie commence à le gagner ; ses membres lui paraissent plus gros que d’ordinaire et même ne plus faire partie de lui. C’est à ce moment qu’il lui semble possible de flotter et que la notion de pesanteur l’abandonne. Les soucis qui le tourmentaient auparavant ont complètement disparu. Le bien-être éprouvé à cet instant paraît si incroyable que le sujet risque de s’endormir s’il n’y prend pas garde. Il lui est alors conseillé de stimuler son activité mentale en pensant à quelque chose de beau : un visage, des fleurs, un cheval qui galope, un envol etc… dès lors, le sujet parvient à un état d’insensibilité absolue.

Je conseille à ce propos un livre qui est à vendre sur l’un de mes autres blogs, à cette adresse : http://bibliothequecder.unblog.fr/2016/01/17/guide-de-relaxation-pour-ceux-qui-nont-pas-le-temps/

exercices

Le Yoga

S’il n’est pas indispensable de connaître la philosophie hindoue pour pratiquer les différentes postures du yoga, il est tout de même dommage d’ignorer leur signification profonde. Le yoga part de l’idée que le réel n’existe pas. Le monde qui nous entoure ne serait qu’une illusion créée par une divinité. Cette illusion est le karman. L’homme risque de rester emprisonné dans cette erreur tout le long de ses réincarnations, ou samsara. La coupure avec le samsara, appelée moksha, exige de renoncer à son corps afin que l’homme ne puisse plus ressentir ni plaisir ni douleur. Des religieux tibétains accomplissent eux-mêmes le moksha en s’immolant par le feu. Lorsque l’homme a reconnu le karman, il doit atteindre l’union avec l’esprit divin qui lui donne alors l’éternité. C’est précisément cette union que l’on appelle yoga (lien, relation). L’initié ne parvient pourtant à la perfection qu’après une longue recherche. Il doit aussi se faire aider par un maître, ou gourou.

Au cours d’une banale inspiration, la cage thoracique augmente de volume grâce aux muscles élévateurs des côtes qui la soulèvent, et au diaphragme, qui s’abaisse de lui-même. En revanche, dans l’inspiration forcée, ce sont les muscles pectoraux et le grand dorsal qui aident les muscles élévateurs, tandis que le s muscles abdominaux se décontractent, permettant un plus grand abaissement du diaphragme. Ainsi, sans utiliser la respiration pour parvenir à un état second comme le font par exemple les moines Taoïstes, l’homme a intérêt, malgré tout, à connaître le moyen d’augmenter sa capacité respiratoire, ne serait-ce que pour parvenir à la relaxation.

Les pratiques corporelles du yoga consistent essentiellement en postures spécifiques, en asan et en contrôle du souffle ou pranayama. Elles provoquent une action ralentissante sur le cœur et  sur les muscles lisses (le vidage et remplissage de l’intestin par aspiration et refoulent à travers l’anus). Les physiologistes occidentaux n’ont pas encore réussi à expliquer ce dernier phénomène.

L’exercice de l’étirement n’appartient peut-être pas à la tradition yoga, mais il constitue, tout de même, une excellente transition entre les asana du dauphin et de la feuille pliée. En positon du dauphin, basculer le corps entier vers l’avant afin que les mains arrivent au niveau de la taille. Soulever, à ce moment-là, les fesses en cambrant la taille et en pliant les genoux. Poursuivre ce mouvement. Les genoux demeurent immobiles et c’est l’avant du corps qui glisse en arrière ; les épaules passent alors entre les 2 mains. Prendre bien garde à ne pas soulever le front et le sternum du plancher. En prolongeant le mouvement, les fesses rejoignent les talons, les cuisses sont appuyées sur les  mollets, le front repose sur les genoux et les bras sont toujours étendus en avant. L’étirement ainsi décrit est suivi de l’asana de la feuille pliée ou de n’importe quel autre asana assis.

médite

Ceux et celles qui croient que la santé ne dépend que de la condition physique, ne voient pas qu’elle forme une symbiose avec la santé émotionnelle, mentale et spirituelle.  La santé spirituelle est en quelque sorte un miroir de la santé physique, émotionnelle et mentale.  Les gens qui ont une bonne santé spirituelle sont heureux dans la vie.  Ils débordent de joie de vivre et ils ont le sentiment d’être utiles aux autres.  Ils aiment faire du bien autour d’eux et les gens qui les côtoient se sentent bien à leur contact.  Ce sont, en quelque sorte, des bienfaiteurs dont la principale raison d’être est de faire des choses qui rendent ce monde meilleur.  Réalisez que votre santé spirituelle repose sur les “croyances” que vous avez au sujet de la spiritualité.  Si vous regardez autour de vous, vous verrez qu’il y a des centaines et même des milliers de croyances divergentes sur ce qu’est la santé spirituelle.

Les émotions que vous vivez ont un effet sur votre santé!  Les émotions négatives telles que l’inquiétude, la peur, la colère, la critique et le ressentiment produisent un stress qui maintient le corps physique en état de défense de la même façon que si vous étiez physiquement en danger.  Cet état de défense active le système immunitaire.  Lorsqu’une personne vit dans la peur et l’inquiétude durant des années, le système immunitaire s’épuise rendant ainsi la personne susceptible aux maladies.

Par contre, les émotions positives telles que le rire, le plaisir, la joie de vivre, l’amour, la chaleur humaine et l’enthousiasme produisent un état de bien-être physique qui se ressent dans le corps entier.  Le système immunitaire fonctionne alors normalement.  Le niveau de stress est à son plus bas et la santé est meilleure.  Les gens qui ont une attitude mentale et des émotions positives ont une plus grande efficacité dans leur travail et plus de succès dans leur relation et leur communication avec les autres.  Les émotions positives sont non seulement une nourriture pour le corps, elles sont aussi une nourriture pour votre esprit.

Vous voulez apprendre comment identifier et changer les croyances qui limitent votre santé émotionnelle alors rejoignez –nous sur le forum : LA VIE DEVANT SOI  de Francesca http://devantsoi.forumgratuit.org/

 A Francesca signature

Le Blog   https://medecinehistorique.wordpress.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s