L’hygiène capillaire revisitée

 Envisagez la possibilité que vos cheveux soient là pour faire bien plus que donner un bel effet. L’homme est la seule créature qui a des cheveux qui poussent au fur et à mesure de sa croissance. S’ils ne sont pas coupés, vos cheveux pousseront à une certaine longueur et s’arrêteront ensuite d’eux-mêmes à la bonne longueur pour vous.

cheveux

D’une perspective yogi, les cheveux sont un étonnant cadeau de la nature qui peut réellement aider à élever l’énergie kundalini (force de vie créatrice), qui augmente la vitalité, l’intuition et la sérénité. Il y a longtemps les peuples de nombreuses cultures ne coupaient pas leurs cheveux, parce qu’ils étaient une partie d’eux-mêmes. Il n’y avait pas de salons de coiffure. Les cheveux des populations conquises ou mises en esclavage étaient souvent coupés comme un signe reconnu d’esclavage. Cela voulait dire aussi que cela servirait de punition et diminuerait le pouvoir de ceux mis en esclavage. Les os du front sont poreux et leur fonction est de transmettre la lumière à la glande pinéale, qui joue un rôle dans l’activité cérébrale, ainsi que pour la glande thyroïde et les hormones sexuelles. Porter une frange contrarie ce processus.

Quand Genghis Khan fit la conquête de la Chine, il considérait les chinois comme des gens très sages et intelligents qui ne s’autoriseraient pas à se soumettre. Il ordonna donc à toutes les femmes du pays de couper leurs cheveux et de porter une frange, parce qu’il savait que cela les rendrait timides et plus facilement contrôlables. Avec les conquêtes d’un grand nombre de tribus et de sociétés, couper les cheveux devint si répandu que l’importance des cheveux se perdit après quelques générations, et la mode des coiffures prit de l’ampleur. L’art du cheveu fut l’un des premiers enseignements donné par le yogi Bhajan quand il arriva en Amérique.

coiffure

 »Quand on laisse les cheveux atteindre naturellement leur pleine longueur, du phosphore, calcium et de la vitamine D sont fabriqués et pénètrent dans le fluide lymphatique et ensuite dans le fluide spinal par les deux canaux au sommet du crâne. Cet échange ionique crée une mémoire plus efficace et entraîne une plus grande énergie physique, améliore l’endurance et la patience ». Les cheveux sont des antennes qui rassemblent et canalisent l’énergie solaire ou prana vers les lobes frontaux, cette partie du cerveau qui sert pour méditer et visualiser. Ces antennes agissent comme des conduits pour vous apporter une plus grande quantité d’énergie cosmique subtile. Il faut approximativement trois ans après une coupe de cheveux pour que de nouvelles antennes se forment à la pointe des cheveux.

Le cheveu, une expression de soi

La coiffure incarne un statut social, culturel et témoigne d’une identité. Dans les sociétés traditionnelles, elle renseigne sur la place de chacun dans la collectivité. C’est un signe aussi significatif qu’un vêtement ou un uniforme. Mais à mesure que les sociétés s’individualisent, les hommes demandent à leur apparence plus de personnalité. Ainsi, l’expression ritualisée et publique s’efface devant un Moi plus intime. Dans les années 20, les dandys crantent leurs mèches avec soin, par souci esthétique. Mais leur coiffure est surtout un moyen de signaler le raffinement de leur vie, de leurs artifices et de leur oisiveté. Aujourd’hui, le cheveu est devenu une expression de soi, avec laquelle on peut jouer. C’est un accessoire de mode aussi versatile qu’un maquillage. Ainsi, les chanteuses déroutent par leur changement d’apparence, à chaque passage télévisé. De leur côté, les actrices communiquent à travers leur coiffure. Juste avant son premier festival de Cannes, le top modèle Laetitia Casta se coupe les cheveux pour marquer sa conversion au cinéma. La presse féminine tombe alors en pâmoison et consacre des couvertures entières à cette nouvelle coiffure qui rend visible aux yeux le désir de ne plus être frivole comme un mannequin.

hygiène du cheveux

Il était une fois, le cheveu…

Ainsi, par leur implantation, leur disposition et leur couleur, les cheveux extériorisent une part de notre identité. Auparavant, les cheveux étaient chargés de magie, et cette part d’identité s’exprimait à notre insu. Au Moyen Age, « Le traité du Secret des secrets » décrypte les significations de la chevelure. Question implantation, « avoir beaucoup de cheveux est un signe de débonnaireté et de froideur de cervelle ». Au XIXème, dans « L’art de deviner le caractère », question disposition, on apprend que les cheveux qui frisent naturellement et qui s’élèvent sur le front annoncent une personne douée en musique. Question couleurs, les teintes aussi ont leurs secrets. Le cheveu roux contient des molécules de souffre. Or le souffre renvoie à l’univers du diable. La femme rousse est donc une créature démoniaque et sulfureuse. Certains proverbes mettent en garde contre la tentation « Des cheveux roux de femme barbue, sauve-toi à la course ». De même, la blondeur des femmes n’a pas toujours eu bonne presse. « Elle dort, elle s’accoutre, elle fait la blonde ». Aujourd’hui encore, les blagues sur la bêtise des blondes se répandent comme une traînée de poudre. Les cheveux noirs concentrent des appréciations plutôt positives. Mais ils peuvent être signe de danger. Finalement, les cheveux de couleur commune sont de loin les plus appréciés.

Dis-moi comment tu te coiffes, je te dirais qui tu es…

Pour en savoir plus rejoignez LA VIE DEVANT SOI 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s