Le Sésame qui nous ouvre des Portes

 

Le sésame est presque méconnu en France et par conséquent, très peu utilisé dans la cuisine française. Pourtant, au Japon et en Chine, il est très apprécié depuis l’antiquité comme un ingrédient miraculeux et médicamenteux. Si, parmi les moines bouddhistes, il y a beaucoup de personnes âgées de plus de 80 ans malgré leur régime végétarien, c’est certainement grâce au soja et au sésame abondamment utilisés dans leur cuisine. Cette dernière s’appelle  » shôjin-ryôri  » en japonais et offre la base principale du régime  » macrobiotique  » que certains Occidentaux (y compris français) pratiquent aujourd’hui pour conserver la santé. On connaissait bien les effets du sésame pour maintenir la santé& et retarder le processus de vieillissement mais on ignorait par quel mécanisme. Aujourd’hui, mieux connu, on découvre au sésame d’autres effets importants comme la prévention du cancer par exemple.

sesame

HISTOIRE

Les botanistes du monde entier ont longtemps cherché le lieu d’origine du sésame et actuellement, la savane africaine est considérée comme son lieu de naissance car une trentaine d’espèces sauvages de sésame existent encore dans cette seule région. Comme cette zone tropicale est très vaste, couvrant plusieurs pays, il est très difficile de savoir avec précision la date et le lieu où sa première culture a été pratiquée, même si certains chercheurs pensent au Soudan ou au Niger, il y a 5000 ou 6000 ans. A partir de l’Afrique, le sésame a fait un voyage très long de 15.000 km jusqu’au Japon. On parle beaucoup de la route de la soie entre la Chine et l’Europe, mais on ne prête aucune attention à celle du sésame qui est en réalité beaucoup plus longue et aussi importante dans l’histoire. Il semble que le sésame se soit assez rapidement répandu dans le monde entier. On trouve déjà des graines de sésame dans une pyramide au Caire (datée de 3000 à 4000 av J.C) Les Carthaginois et les anciens Grecs ont joué certainement un rôle important dans sa diffusion vers les pays orientaux.

Hippocrate  , célèbre médecin grec (460-375 av. J.-C) recommandait la consommation régulière du sésame pour sa qualité nutritive exceptionnelle.

sesame-huile

EFFETS THERAPEUTIQUES

En Chine, il existe une pensée médicale très ancienne :  » Le médecin divin ne soigne pas une personne malade mais celle qui n’est pas encore atteinte d’une maladie.  » Cette idée correspond à peu près à la médecine préventive actuelle. Pour y parvenir, les anciens Chinois avaient prêté de l’importance au choix des aliments. C’est ainsi que naquit une branche très importante de la médecine chinoise (Ben Cao Xue : recherche des plantes médicinales). Le sésame figure déjà dans cette pharmacologie ancienne comme l’une des meilleures plantes pour la santé.

La vitalité physique et mentale des moines Zen est surprenante pour nous, malgré leur âge avancé. Les  » amas  » (plongeuses marines) de Shima (Ise) vivent en moyenne 16 à 17 ans plus longtemps que les autres  » amas  » du Japon. Le secret de leur vitalité se trouve dans la consommation régulière de sésame. Il est difficile de croire que 25 g de sésame moulu (c’est-à-dire 2 cuillères à soupe) donnent une énergie supérieure à 200 grammes de bifteck ! C’est pourtant la vérité. En effet, la valeur nutritive de 25 g. de sésame moulu est de 13 g. de lipides, 5g. de protides, 300 mg de calcium, pour une valeur énergétique de 154 Kcal. De plus, le sésame est riche en vitamines B1, B2 E et en fer.

  1. ACTION PREVENTIVE CONTRE LE VIEILLISSEMENT

Avec l’âge, les risques de maladies fréquentes chez l’adulte d’âge moyen (l’artériosclérose, les maladies cardiaques ou cérébrales, le cancer, le diabète, etc.) se multiplient. Actuellement, les chercheurs s’intéressent beaucoup à l’action antioxydante de la vitamine E (tocophérol) car celle-ci aurait pour effet de maintenir les vaisseaux sanguins en bon état, prévenir l’artériosclérose et par conséquent retarder le vieillissement. On dit que l’homme commence à vieillir par ses vaisseaux sanguins : l’artériosclérose détériore la circulation sanguine du corps tout entier et finit par vieillir les organes internes.

  1. ACTION UTILE POUR PREVENIR LE CANCER

L’action inhibitive de la vitamine A contre le cancer est aujourd’hui bien connue, mais on ne peut pas prendre une dose excessive de cette vitamine car cela provoque une de mauvais effets secondaires. Cependant, l’action antioxydante de la vitamine E protège la vitamine A contre l’oxydation et prolonge ainsi sa durée d’action.

  1. AMELIORATION DELA PERFORMANCE SPORTIVE

En augmentant la résistance physique. Certains coureurs de fond et de marathon ont réussi à gagner des médailles olympiques en prenant régulièrement du sésame. L’équipe japonaise a introduit ce remède pour la première fois en 1968 lors des jeux olympiques de Mexico.

  1. PREVENTION DES MALADIES CARDIOVASCULAIRES

Le sésame noir est riche en lipides insaturés : dans un pays comme la France, où la première cause de mortalité est les maladies cardiovasculaires dues à une prise excessives de lipides (surtout les graisses animales), le cholestérol est considéré comme l’ennemi n°1. Pourtant, le cholestérol est indispensable pour l’homme car il sert à produire l’acide cholique

  1. DIMINUTION DES TROUBLES DE LA MENOPAUSE

La vitamine E contenue dans le sésame et l’huile de sésame est efficace pour atténuer les troubles de la ménopause (maux de tête, courbatures des épaules, vertiges, palpitations, refroidissement des membres, irritabilité, bouffées de chaleur, etc.) car elle a des actions similaires à celles des hormones. Donc, la consommation régulière de sésame noir – avant la ménopause – est utile pour ces symptômes désagréables de même que lors des troubles de la menstruation.

  1. MEILLEURE CIRCULATION LOCALE

La vitamine E atténue la fatigue des yeux par une amélioration de la circulation sanguine au niveau de la rétine. Le refroidissement des membres par une augmentation de la quantité sanguine au niveau des mains et des pieds. De plus elle rend la peau douce et hydratée, ce qui améliore  » la mauvaise mine « .

On peut citer bien d’autres effets du sésame, mais je terminerai en citant son effet sur la difficulté de trouver le sommeil car la vitamine E régularise notre horloge  » interne « , c’est à dire le rythme fonctionnel de l’hypothalamus et par conséquent celui du sommeil. Le calcium présent dans le sésame joue aussi un rôle important en calmant la nervosité.

Voila les principaux effets que les Japonais tirent du sésame noir ( » kuro-guma  » en japonais) depuis longtemps ! Dommage que les Français connaissent si mal cet aliment merveilleux !

le-sesame

Tsugno KAGOTANI Relaxologue  shiatsu

Parmi les grands pays producteurs, on peut citer l’Inde et la Chine où des graines de sésame ont été découvertes, datant de 3000 ans avant J.-C, à la suite de fouilles archéologiques à Mohenjo-Daro, site protohistorique de l’Inde (Sind) où la civilisation non -indoeuropéenne florissait au IIIème millénaire av .J.-C aux bords de l’Indus, et de celles de Wou-Si dans la province de Tchö-Kiang (Chine). Quant au Japon, à l’heure actuelle, la date la plus ancienne de la découverte du sésame se situe vers 1200-1500 ans avant J.-C à Iwaki dans la préfecture de Saitama. Au Japon, on constate une étroite relation du sésame avec le bouddhisme. Par exemple, dans l’entrainement pratique du 3Shingon-Mikkyô  » (bouddhisme ésotérique), il existe un exercice : jeter dans le feu des graines de sésame, de soja, de riz, etc. en récitant des invocations à Bouddha. Son but est de dompter ses passions pour purifier son esprit, en brûlant chaque graine de sésame qui représente ici chacune des 108 tendances de concupiscence que l’homme possède selon le bouddhisme. En outre, les fidèles croyaient jadis que l’on pourrait guérir la maladie, en respirant la fumée dégagée lorsqu’on jetait des graines ou de l’huile de sésame sur le feu. Une tradition similaire existe encore aujourd’hui dans la plupart des temples bouddhistes.

Les Japonais ont fait d’énormes efforts pour améliorer la qualité du sésame en provenance de la Chine. Les graines japonaises, dorées ou noires, sont devenues plus grosses et savoureuses. D’autre part, dans la cuisine quotidienne japonaise, on utilise abondamment l’huile végétale pour faire des plats traditionnels comme le  » tempura  » (beignets de légumes ou de poisson) et  » tonkatsu  » (côtelettes de porc panée). Dans ce genre de friture, l’huile de sésame est beaucoup plus résistante à l’oxydation par rapport à l’huile de soja. Un seul inconvénient : son prix est nettement supérieur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s