Se centrer dans le Hara

Concentrez l’énergie dans le Hara, ce point deux doigts au-dessous du nombril. C’est le centre d’où l’on entre dans la vie et c’est le centre d’où l’on meurt et sort de la vie. Ainsi c’est le centre de contact entre le corps et l’âme. Si vous sentez une hésitation vers la gauche ou vers la droite et vous ne savez pas où est votre centre, cela montre simplement que vous n’êtes plus en contact avec votre Hara, aussi vous devez recréer ce contact.

Quand:
Le soir, lorsque vous allez vous coucher et le matin au réveil.

Durée:
5 à 10 minutes.

le-hara

Première ÉtapeLocalisez le Hara.
Allongez-vous sur le lit et mettez vos deux mains deux doigts au-dessous du nombril et appuyez légèrement.

Deuxième ÉtapePrenez une profonde inspiration !
Commencez à respirer, une respiration profonde. Vous sentirez ce centre monter et descendre avec la respiration. Sentez votre énergie tout entière là, comme si vous rapetissiez, rapetissiez et rapetissiez et vous existez simplement là en tant que tout petit centre, une énergie très concentrée.

Troisième ÉtapeCentrez-vous tandis que vous dormez !
Endormez-vous en le faisant, cela sera utile. Alors toute la nuit cette centration persiste. Encore et encore l’inconscient vient et se centre là. Ainsi toute la nuit sans vous en rendre compte, vous viendrez, de façons différentes, en contact profond avec le centre.

Quatrième ÉtapeReconnectez avec le Hara.
Le matin, au moment où vous sentez que le sommeil a disparu, n’ouvrez pas vos yeux de suite. Mettez de nouveau vos mains là, poussez légèrement, commencez à respirer, sentez de nouveau le Hara. Faites ceci pendant 5-10 minutes puis levez-vous.

Faites cela chaque nuit, chaque matin. En trois mois vous commencerez à vous sentir centré.

hara

Il est très essentiel d’avoir un centre, autrement l’on se sent fragmenté, alors l’on n’est pas entier. L’on est simplement comme un puzzle – tout en morceaux et non une gestalt, non une totalité. C’est une mauvaise forme, parce que sans un centre, un homme peut se traîner mais il ne peut pas aimer. Sans centre vous pouvez continuer à faire les choses courantes de votre vie, mais vous ne pouvez jamais être créateur. Vous vivrez au minimum. Le maximum ne vous sera pas possible. Uniquement en se centrant, l’on vit fait au maximum, au zénith, sur la crête, à l’apogée et c’est la seule façon de vivre, une vie vraie.

Par exemple, l’on pensera moins, parce que l’énergie ne se déplacera pas vers la tête, elle ira au Hara. Plus que vous pensez au Hara, plus vous vous concentrez là, plus vous constaterez qu’une discipline émerge en vous. Cela vient naturellement et ne doit pas être forcé.

Plus vous êtes conscient du Hara, moins vous serez effrayé de la vie et de la mort – parce que c’est le centre de la vie et de la mort

Une fois que vous entrez en résonance avec le Hara, vous pouvez vivre courageusement. Le courage vient de lui : moins de pensées, plus de silence, moins de moments non contrôlés, une discipline naturelle, courage et enracinement, un fondement.

Osho, Extrait de: A Rose is a Rose is a Rose et This Is It !

Qui est Osho ?

osho

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s