L’homéopathie à petites doses 

La légende raconte qu’Hermès encore tout petit reçut deux serpents envoyés par Héra. Il les étouffa. C’est un symbole de ce que doit faire le disciple. Ces deux serpents sont en lui sous forme de deux courants: attraction et répulsion, sympathie et antipathie. La haine, la colère manifestent un de ces courants. Il faut saisir ces deux serpents et les étouffer. On enverra le serpent chercher des pierres précieuses, car il sait où trouver celles qui sont grosses comme des oeufs, ainsi que les diamants les plus beaux. Aux Indes, on trouve parfois des serpents qui les emportent dans leur gueule. Donc, celui qui sait dominer le serpent peut découvrir les plus belles pierres précieuses. Dans les contes anciens de tous les peuples, on trouve un château enchanté et une princesse, la plus belle et la plus pure de toutes, saisie et emportée par un dragon, le serpent. Elle souffre, se lamente, et attend le prince qui viendra la délivrer.

homeopathie

Mais le dragon envoie du feu par la gueule et interdit son approche. Personne n’a pu le dompter. Les caves de ce château sont pleines de pierres précieuses: jaspe, saphir, calcédoine, émeraude, sardonyx, sardoine, chrysolithe, béryl, topaze, chrysoprase, hyacinthe, améthyste. Un seul chevalier est parvenu enfin jusqu’à la princesse. Guidé par l’amour, la sagesse, la vérité, il est arrivé vers le dragon, l’a vaincu, a sauvé la princesse et a pris les pierres précieuses. Monté sur le dragon, il a emporté la princesse et le trésor, obligeant le dragon à voyager jusqu’à son royaume et à le servir.

Celui qui sait manipuler la baguette magique, c’est-à-dire travailler avec ses mains, et dompter les deux courants intérieurs (la constellation du Scorpion en lui), et qui sait comment nager dans l’océan de la vie, celui-là sauvera la princesse, montera sur le dragon et gagnera les trésors. Que représentent le chevalier, la princesse et le dragon? Le chevalier est l’esprit du disciple, esprit qui est pur. La princesse, c’est l’âme humaine enfermée dans le château du corps physique où se trouve le dragon qui la tourmente constamment. L’esprit n’est pas encore parvenu à sauver la princesse. Le dragon, c’est le sexe, le Scorpion. Le coeur et l’intellect sont les reflets de la princesse et du chevalier. Les trésors, ce sont toutes les forces du corps physique.

Quelle puissance, quelles énergies il y a dans ce château ! On ne les sent pas parce qu’elles sont encore enfermées. Quand on libérera la princesse en dominant le dragon, la force s’éveillera. C’est pourquoi chez les Initiés (j’entends les Grands Initiés), les forces commencent à jaillir après une abstinence prolongée. Chaque homme possède des forces, mais ceux qui ne pensent qu’à manger et à copuler ne les voient pas et ne les sentent pas. L’âme humaine se lamente continuellement parce que l’esprit dort quelque part. Voilà de quelle manière, dans le passé, on cachait les vérités sous les légendes, et comment nous devons comprendre la vie.

eve

Quand Eve a parlé avec le courant, celui-ci l’a entraînée en lui répondant. Elle était faible et n’a pu résister. L’Écriture dit qu’Eve a « mangé » du fruit. Qu’est-ce à dire? Manger, c’est prendre quelque chose pour le mettre dans sa bouche afin de le goûter, de le connaître. La connaissance commence là, dans la bouche. Ce n’est pas encore le cerveau qui travaille chez les enfants, c’est la bouche. Donc Eve a mis le fruit dans sa bouche et cela parce qu’elle était une enfant et qu’elle voulait connaître quelque chose. Ce remède devait être pris à dose homéopathique. Eve aurait dû le humer, le contempler, en aspirant les radiations, sans le toucher.

Prendre une dose homéopathique, cela veut dire recevoir les radiations. Quand on aspire les radiations qui émanent des autres, on prend une dose homéopathique. Quand on boit de l’eau, elle vous guérit parce qu’elle contient certaines traces de sels minéraux. La nature l’a préparée avec des doses homéopathiques de ces sels. Je vais vous révéler un grand secret que vous garderez pour vous et qui servira à vous guérir. Si vous voulez vous guérir et développer de très grandes qualités, trouvez une très petite quantité d’or pur, un gramme, placez-le dans de l’eau que vous exposerez aux rayons du soleil. Au bout de dix minutes de cette insolation, buvez 10 gouttes de cette eau. Répétez cela jusqu’à épuisement de l’eau du verre. Vous prenez ainsi l’or à dose homéopathique. C’est ainsi que la nature prépare les choses.

Par contre, lorsque vous faites cuire des choses dans de vieilles casseroles ternies où sont incrustés les restes des matières préparées depuis fort longtemps, il y a toujours dans les aliments une dose homéopathique du métal de ce récipient et des influences qui y sont restées adhérentes. C’est ainsi que vous tombez malades sans en connaître la cause. Parfois, une guérison provient de l’absorption de ces doses. Voilà pourquoi les hommes et les femmes ne savent pas se comporter les uns avec les autres. Au lieu d’aspirer les radiations qui émanent d’eux, c’est-à-dire prendre des doses homéopathiques les uns des autres, ils veulent absorber tout de suite des doses allopathiques. Naturellement, ils attrapent une indigestion. C’est pour cette même raison qu’Adam et Eve ont été chassés du Paradis. Ils auraient dû observer les radiations du courant; ils devaient attendre d’être puissants et de connaître la loi de ce courant avant d’en prendre une dose allopathique.

homeopathieMontrez-moi un seul être qui ait pu arrêter ce courant qui circule en lui. Lorsque la phase sexuelle commence à se manifester, à bouillonner, personne ne peut la dominer. Ce courant est très puissant dans l’homme. Il y a des esprits qui peuvent entrer dans ce courant et le dompter, mais montrez-moi des humains qui, l’ayant laissé se manifester dans la plénitude de sa force, aient pu ensuite le dominer. Ils s’y sont tous noyés. Avec les doses homéopathiques, ce courant n’est pas dangereux, mais à d’autres doses, il provoque la mort. Chaque fois qu’on en mange, quelque chose meurt en vous. On est subitement chassé du domaine de la joie, de la lumière, de la paix. Quelque chose s’assombrit dans la pensée. Les êtres commencent alors à ne plus se comprendre, à ne plus s’aimer. Auparavant, toutes choses allaient beaucoup mieux.

C’est ce que la science révèle. Tous les hommes pensent que le bonheur consiste à se jeter sur les choses. Cela est faux. Il faut en prendre des doses homéopathiques. Lorsque deux êtres se parlent, se regardent, se serrent les mains, ce sont des doses homéopathiques, les meilleures doses. La curiosité d’Eve était-elle maléfique ou voulue par la loi évolutive? Il est certain que ce fut une évolution; mais il y a deux sortes de connaissances.

 Propos de Omraam Audio MP3 sur le blog de Francesca http://herosdelaterre.blogspot.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s